1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières de l’Algérie : la perspective s’éloigne
Air Algérie

Réouverture des frontières de l’Algérie : la perspective s’éloigne

L’un après l’autre, les membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution du COVID-19 en Algérie affichent leur opposition à une réouverture des frontières de l'Algérie dans le contexte actuel.

Malgré une baisse du nombre de cas de Covid-19 en Algérie, l’avis des experts et des spécialistes concernant la réouverture des frontières et la reprise des vols de la compagnie Air Algérie, dont les avions sont cloués au sol depuis le 17 mars dernier, n’évolue pas. L’un après l’autre, ils appellent à la prudence et se prononcent clairement contre une telle décision dans le contexte actuel.

Certes, soulignent-ils, l’Algérie connait une baisse du nombre de cas. Et c’est justement pour cette raison qu’il est important de garder les frontières algériennes fermées dans le contexte actuel, marqué par une flambée des contaminations dans les pays du voisinage, notamment en Europe.

Ce mardi 29 septembre, le professeur Riyad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie, a répété son opposition à toute reprise des vols. « Concernant l’ouverture des frontières et la reprise des vols, on sait très bien qu’il y a une seconde vague, très importante, qui est en cours dans les pays voisins et en Europe », explique-t-il dans une déclaration au site d’information TSA.

Décision politique

Pr Mahyaoui appelle la vigilance. « Restons très très vigilants », a-t-il dit, en réponse à une question sur la réouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie.

Professeur Riyad Mahyaoui rejoint l’avis d’autres membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie. Hier lundi, Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité, s’est dit opposé à la réouverture des frontières.

« Actuellement, je pense, franchement que cela n’est pas possible d’ouvrir les frontières. On ne peut même pas avancer un délai, dire que ça se fera dans un mois par exemple. On ne peut rien prévoir, parce que la situation, comme elle s’est dégradée dans ces pays, peut aussi s’améliorer », a-t-il dit.

Ces prises de position des membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie éloignent la perspective d’une réouverture rapide des frontières. En effet, les autorités politiques ont toujours lié leur décision sur ce dossier sensible à un accord préalable du Comité scientifique. Ce qui est loin d’être acquis.

Les autorités politiques pourraient difficilement prendre une décision qui irait contre les propositions du Comité scientifique surtout que la gestion de la crise sanitaire par les experts algériens semble donner des résultats satisfaisants.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus