1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières de l’Algérie : le gouvernement sous pression
Air Algérie

Réouverture des frontières de l’Algérie : le gouvernement sous pression

Un an après la fermeture des frontières, de plus en plus de voix s’élèvent en Algérie pour réclamer la réouverture surtout que la situation sanitaire connaît une certaine stabilité depuis quelque temps déjà.

Du côté des autorités, on est convaincus que l’actuelle stabilité de la situation épidémiologique est justement le fruit de la fermeture des frontières décidée le 17 mars 2020.

Après plusieurs appels aux autorités adressés par des parlementaires qui ont saisi le président de la République Abdelmadjid Tebboune et plusieurs de ses ministres, c’est au tour d’un parti politique d’appeler à la réouverture des frontières.

Articles en Relation

Jil Jadid appelle à l’ouverture des frontières 

La branche Europe du parti Jil Jadid a interpellé ce lundi 22 mars les autorités au sujet de la situation des ressortissants algériens bloqués à l’étranger depuis une année suite à la fermeture des frontières.

« Les Algériens vivant à l’étranger sont déjà assez durement touchés par la fermeture des frontières depuis une année maintenant, et ce, malgré les opérations de rapatriement effectuées. Un nombre substantiel d’entre eux reste encore bloqué et privé d’un droit de retour au pays auprès des familles et des proches », écrit le parti dans un communiqué.

Articles en Relation

Le ramadan et la saison estivale

L’approche du Ramadan, qui va débuter dans moins de trois semaines, accentue la pression sur le gouvernement algérien. L’Algérie est actuellement l’un des rares pays qui n’autorise pas le retour de ses ressortissants bloqués à l’étranger, comme le montre l’affaire des 27 voyageurs bloqués depuis près d’un mois à l’aéroport de Roissy.

Le ramadan et l’Aïd el Fitr sont des moments importants pour les retrouvailles en famille. L’année dernière, ces deux périodes religieuses étaient tombées en plein confinement. L’épidémie venait de commencer et tous les pays avaient confiné leurs populations et suspendu les vols et les liaisons maritimes. Mais cette année, l’Algérie risque de faire figure d’exception.

Articles en Relation

« Cette situation n’ayant que trop duré, nous en appelons également à ce qu’à l’approche du mois de Ramadhan et de la période estivale, soit désormais sérieusement envisagée l’ouverture définitive des frontières pour permettre à nos concitoyens de pouvoir se rendre auprès des leurs en Algérie sans autres contraintes que celles liées à la production de tests PCR ou de justificatif de vaccination », écrit Jil Jadid dans son communiqué.

Le député Belmeddah propose une ouverture partielle

De son côté, l’ancien député de l’émigration Noreddine Belmeddah a formulé quelques propositions concernant les frontières.

Le député prône une réouverture qui ne concerne que les ressortissants algériens qui souhaitent revenir chez eux via des vols spéciaux sans interruption.

Les étrangers, eux, ne devraient pas être concernés par la réouverture selon Noreddine Belmeddah.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus