1. Accueil
  2. Actualités
  3. Réouverture des frontières : la prudence de docteur Bekkat Berkani
Actualités

Réouverture des frontières : la prudence de docteur Bekkat Berkani

Faut-il rouvrir les frontières algériennes, fermées depuis maintenant six mois ? Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de l’épidémie du Covid-19, répond.

Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de l’épidémie du Covid-19, est optimiste concernant l’évolution de la situation sanitaire en Algérie. Selon lui, après trois semaines de baisse du nombre de cas de contaminations au Covid-19, la situation se stabilise.

« Nous enregistrons, avec beaucoup d’optimisme, une tendance à la baisse du nombre de cas », a-t-il affirmé, ce mercredi 2 septembre, dans un entretien au site d’information TSA – Tout sur l’Algérie. Cette tendance baissière « se confirme parce qu’elle s’inscrit dans la durée. Nous sommes arrivés pratiquement à une situation stable », a-t-il ajouté.

Articles en Relation

Dans ce contexte, le membre du Comité scientifique appelle à la reprise d’une vie « subnormale ». Il préconise un retour des élèves à l’école et des étudiants à l’université. Il plaide en faveur d’une reprise des activités sportives mais aussi de la vie économique dans les entreprises. « Il faut reprendre toutes les activités, y compris bien entendu dans le secteur économique », a dit Dr Bekkat Berkani.

Concernant la réouverture des frontières et la reprise du trafic aérien et maritime avec l’étranger, Mohamed Bekkat Berkani se montre prudent. Selon lui, le Comité scientifique n’a pas été saisi par les autorités politiques sur ce dossier. Il rappelle que la décision est du ressort du président de la République au regard de son caractère complexe. « Il s’agit d’une décision régalienne par rapport à un environnement mondial », a-t-il dit.

Or, la situation dans les pays avec lesquels l’Algérie a des échanges importants (France, Italie, Espagne, Tunisie, Turquie, Maroc…) n’est pas rassurante, rappelle-t-il. En Europe, l’épidémie est en train de repartir. En Tunisie, après plusieurs semaines d’accalmie, les cas quotidiens de contaminations augmentent. Au Maroc, la situation est très difficile. La Turquie ne fait pas mieux.

« Le risque est d’avoir des voyageurs qui transportent le virus. On ne doit pas oublier que, chez nous, les premières contaminations ont été des « cas importés » », rappelle Dr Bekkat Berkani.

« Par conséquent, je pense qu’il est préférable d’observer encore plus. Je crois que le gouvernement observe la situation pour pouvoir éventuellement prendre la décision d’ouvrir les frontières, avec probablement des préalables sanitaires », ajoute-t-il.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus