1. Accueil
  2. Actualités
  3. Réouverture des frontières : nouvelles déclarations du ministre de la Santé
Actualités

Réouverture des frontières : nouvelles déclarations du ministre de la Santé

Quand l’Algérie va-t-elle rouvrir ses frontières et permettre la reprise des vols de la compagnie Air Algérie ? Ce samedi 3 octobre, le ministre de la Santé s’est une nouvelle fois exprimé sur ce sujet.

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis le 17 mars dernier et les vols de la compagnie Air Algérie sont suspendus depuis cette date.

L’Algérie continue pourtant d’enregistrer un recul des contaminations au coronavirus. Ce samedi 3 octobre, le ministère algérien de la Santé a annoncé 148 nouvelles contaminations durant les dernières 24 heures. Sept nouveaux décès ont été enregistrés alors que 25 patients sont en soins intensifs dans les différents hôpitaux algériens.

Une décision « souveraine »

Encouragés par ces chiffres, de nombreuses personnes, dont des députés de l’émigration, appellent à la réouverture des frontières pour permettre le rapatriement des Algériens encore bloqués à l’étranger et la venue en Algérie de binationaux ou d’Algériens résidents à l’étranger.

Mais le gouvernement et les autorités sanitaires restent fermes sur la question. La réouverture des frontières est tributaire de l’évolution sanitaire, a réitéré ce samedi 3 octobre le ministre de la Santé.

Il s’agit d’une décision « souveraine » qui sera prise en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie et à l’étranger, a expliqué le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, dans une déclaration à la presse en marge d’une conférence  sur les start-ups tenue au Centre international des conférences d’Alger, soulignant que les niveaux des contaminations dans certains pays, notamment européens, restent élevés.

Stabilisation de la situation sanitaire

Le ministre s’est en outre félicité de la stabilisation de la situation sanitaire en Algérie, mais il a appelé les citoyens à rester vigilants en continuant à observer les mesures barrières puisque, a-t-il dit, le virus circule toujours.

À propos du vaccin anti-Covid, M. Benbouzid a assuré que l’Algérie ne l’importera qu’après son utilisation dans le pays où il sera fabriqué et après les tests qui démontreront qu’il n’a aucun effet indésirable.

L’institut Pasteur est en contact avec certains pays comme la Russie, la Chine et la Grande-Bretagne pour acquérir le vaccin une fois mis sur le marché, a assuré le ministre, révélant au passage que les achats pourraient se faire de façon collective avec d’autres pays afin d’avoir les meilleurs prix et des garanties collectives.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus