1. Accueil
  2. Taux de Change
  3. Reprise des vols Air Algérie : quel impact sur le marché noir de la devise ?
Taux de Change

Reprise des vols Air Algérie : quel impact sur le marché noir de la devise ?

Cela fait plus de quatorze mois que les frontières algériennes sont fermées. Les vols réguliers et les liaisons maritimes sont suspendus. Les frontières terrestres sont également fermées.

Dans 12 jours, le 1er juin, les vols depuis l’étranger vont partiellement reprendre, avec une fréquence de 5 dessertes par jour. Ces vols vont concerner en priorité les Algériens bloqués à l’étranger. Ils sont plusieurs milliers à attendre pouvoir rentrer au pays.

Dans le sens Algérie – étranger, les vols sont actuellement ouverts aux étrangers et à leurs conjoints algériens ainsi qu’aux Algériens titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa d’installation dans un autre pays.

Qui sera autorisé à voyager ?

La réouverture partielle des frontières, à compter du 1er juin, ne devrait rien changer concernant les catégories autorisées à voyager. Mais les conditions de départ pourraient être assouplies, notamment en ce qui concerne la fameuse autorisation de sortie du territoire. Actuellement, plus de 31.000 Algériens attendent d’obtenir ce document pour pouvoir voyager.

Depuis la fermeture des frontières, le marché noir de la devise (Square Port Said) tourne au ralenti. Les transactions, habituellement tirées par les départs en vacances, au hadj et par les importateurs, sont au plus bas.

Quel est le taux de change du dinar algérien ?

Hier lundi, au lendemain de l’annonce de la réouverture partielle des frontières, les cours n’ont pas bougé. « L’euro est vendu à 210 dinars. Nous l’achetons à 208 jusqu’à 208,50 », explique un cambiste.

Selon lui, si la reprise des vols ne concerne que les rapatriements et les départs de titulaires de visas d’installation, le taux de change du dinar ne devrait pas évoluer dans les prochaines semaines. Si, en revanche, les frontières sont ouvertes aux touristes et aux hadjis, les choses pourraient changer, ajoute-t-il.

Pour l’instant, la reprise totale des vols réguliers semble loin. L’Algérie va d’abord évaluer l’impact de l’ouverture partielle des frontières, avant de décider d’augmenter la fréquence des vols.

Il y a également un autre point important : la campagne de vaccination. Sans vaccins, il est difficile d’envisager une ouverture à grande échelle. Or, l’Algérie est très en retard dans sa campagne, avec seulement quelques milliers de personnes vaccinées depuis le début de l’année.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus