1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Reprise des vols : les créneaux d’Air Algérie en Europe menacés ?
Air Algérie

Reprise des vols : les créneaux d’Air Algérie en Europe menacés ?

En raison de la crise sanitaire, le transport aérien traverse des circonstances exceptionnelles depuis le début de l’année 2020. Les compagnies aériennes ont dû s’adapter aux différentes mesures décidées par les Etats pour faire face à la progression de la pandémie.

Avant l’arrivée des vaccins anti-covid qui ont permis au secteur du transport aérien de reprendre partiellement son activité, la tendance était aux restrictions et à la suspension pure et simple du trafic aérien.

Les compagnies aériennes tardent toutefois à reprendre le même rythme que celui d’avant la crise sanitaire. Mais pour la Commission européenne, il est temps que les choses s’accélèrent.

Articles en Relation

Les compagnies aériennes sous pression

La Commission de Bruxelles a sommé les compagnies aériennes d’utiliser au minimum la moitié de leurs créneaux pour l’hiver 2021/22, rapporte le site spécialisé Simple Flying.

Si des compagnies aériennes dérogent à cette règle, elles risquent tout simplement de perdre ces créneaux au profit d’autres.

Articles en Relation

La décision de la Commission européenne passe mal chez l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui représente environ 300 compagnies aériennes à travers le monde.

Pour IATA, cette décision est « déconnectée de la réalité ». Les compagnies aériennes veulent être sûres que le secteur est bel et bien sorti du tunnel pour appliquer la directive de la Commission européenne. C’est dans cette optique qu’elles font pression pour que la commission revoit sa décision au sujet des créneaux pour l’hiver 2021/22. Pour l’instant, Bruxelles ne recule pas.

Articles en Relation

Quel risque pour Air Algérie ?

La compagnie Air Algérie qui a été contrainte de clouer ses avions au sol pendant de longs mois en raison de la fermeture des frontières en Algérie est bien entendu concernée par la décision européenne. L’Europe est de loin son premier marché à l’international.

Si la décision de la Commission européenne est maintenue, la compagnie aérienne Air Algérie devra ainsi opérer des vols avec l’Europe à raison de 50% des créneaux qui sont les siens pour ne pas les perdre, soit plusieurs dizaines de dessertes par semaine.

Une situation compliquée à gérer pour la compagnie aérienne nationale qui ne peut pas décider seule d’opérer des dessertes. Il est, en effet, difficilement imaginable de voir les autorités algériennes autoriser la reprise des vols à hauteur de la moitié des créneaux inutilisés en Europe dès l’automne prochain, période à laquelle les programmes d’hiver commencent.

Air Algérie risque tout simplement de perdre une bonne partie de son quota. Chose qui lui sera préjudiciable pour la période d’après-crise sanitaire notamment devant la concurrence.

Appliquer la mesure européenne veut dire que les compagnies aériennes dont Air Algérie doivent impérativement opérer un certain nombre de vols en négligeant les enjeux commerciaux.

C’est d’ailleurs l’argument avancé par l’IATA qui dénonce le fait que ses membres pourraient être obligés à opérer des vols fantômes (vides) et donc sans rentabilité économique.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus