1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Retour en France : peut-on manquer la rentrée scolaire ?
Voyages et Tourisme

Retour en France : peut-on manquer la rentrée scolaire ?

C’est la fin des vacances au bled pour beaucoup d’Algériens installés à l’étranger. Si certains peuvent se permettre de rester quelques jours supplémentaires, d’autres sont pressés par la scolarité de leurs enfants.

Avec l’approche de la rentrée scolaire en France, prévue jeudi 1er septembre, beaucoup d’Algériens installés dans l’hexagone, et n’ayant pas pu encore mettre la main sur un billet qui les ramènerait à temps chez eux, tentent de se trouver une issue de secours vis-à-vis de la scolarité de leurs enfants.

Beaucoup d’Algériens s’interrogent sur les réseaux sociaux sur la possibilité et les conséquences de rater la rentrée scolaire en France, voire les deux premières semaines de la nouvelle année.

La réponse à cette question dépend du nombre de jours que l’élève va rater, des motifs de cette absence, mais aussi de la communication du parent avec l’établissement de son enfant.

Rentrée scolaire en France : quels motifs pour s’absenter ?

La loi est claire à ce sujet en France : les enfants, dès l’âge de 3 ans, sont obligés d’être à l’école, et ce, jusqu’à l’âge de 16 ans. Une absence répétée est considérée comme une infraction à la loi.

Toutefois, il y a des motifs qui permettent à l’enfant de manquer l’école. Les enfants peuvent ne pas aller à l’école pour des raisons de santé, notamment si l’enfant est malade ou que l’un de ses proches est atteint d’une maladie contagieuse.

Il peut aussi s’absenter en cas de réunion solennelle de famille ou d’une absence temporaire des personnes responsables, rapporte le journal français La Voix Du Nord.

En cas d’une longue absence, les parents risquent des sanctions, rapporte la même source, qui précise qu’il s’agit d’une infraction pénale.

Une absence non justifiée dépassant les 3,5 jours expose le parent à une convocation de la part du chef de l’établissement scolaire. Cette sanction peut aller jusqu’à une mise en demeure émise par le DASEN voire une amende assignée par le procureur qui dépasse les 100 euros.

Vacances prolongées : que faire ?

Il faut d’abord savoir que l’enfant ne peut être sanctionné pour une absence dont les parents sont responsables. Toutefois, il serait judicieux, afin d’éviter que l’on vous prenne pour de mauvais parents, de faire les choses dans les règles.

Il faut essayer au maximum de ne pas rater la rentrée scolaire, mais si cela est vraiment inévitable, il faudrait écrire une lettre au directeur académique. Vous expliquez ainsi votre situation tout en justifiant l’absence de votre enfant.

Le directeur de l’école peut se montrer compréhensif, mais il peut aussi, en cas de doute, transférer votre justification au directeur de l’académie, et vous n’aurez qu’à espérer une réponse positive.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus