1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Royal Air Maroc interdite de survoler l’Algérie
Compagnies Aériennes

Royal Air Maroc interdite de survoler l’Algérie

Nouvelle escalade des tensions entre l’Algérie et le Maroc. Réuni ce mercredi 22 septembre, le Haut conseil de sécurité (HSC) algérien a décidé de fermer immédiatement l’espace aérien de l’Algérie aux avions marocains, civils et militaires ainsi que ceux portant un numéro d’immatriculation marocain.

Conséquence logique de cette mesure, Air Algérie ne va plus desservir le Maroc ni survoler son espace aérien.

Principale concernée par cette mesure, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM). Désormais, elle n’a plus le droit non seulement de desservir l’Algérie mais aussi de survoler l’espace aérien algérien pour opérer des vols vers d’autres pays.

Pour rejoindre la Tunisie, la Libye, l’Egypte ou encore l’Arabie saoudite (un important marché grâce au Hadj et à la Omra) et les pays du Golfe, la Royal Air Maroc devra effectuer de longs et coûteux détours par l’Europe ou l’Afrique.

Des détours qui vont impacter sa compétitivité par rapport aux compagnies aériennes de ces pays qui seront, elles, autorisées à survoler l’espace aérien algérien pour se rendre au Maroc. Ce qui constitue une mauvaise nouvelle pour la RAM qui tente difficilement de sortir de la crise du covid-19.

Pour Air Algérie, l’impact est insignifiant, hormis le fait de ne plus desservir le Maroc (un marché peu important pour la compagnie aérienne algérienne). En effet, Air Algérie n’utilise presque pas l’espace aérien marocain. Elle a un accès direct vers l’Europe et l’Afrique et le Moyen-Orient.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus