1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Ryanair : une passagère raconte le pire voyage de sa vie
Compagnies Aériennes

Ryanair : une passagère raconte le pire voyage de sa vie

Une passagère de la compagnie irlandaise Ryanair a vécu, mardi 1er novembre, le pire voyage de son existence sur un vol Marseille – Londres. Après avoir renversé des pâtes brûlantes sur sa jambe, l’équipage l’a carrément laissée dans sa souffrance durant tout le vol.

Les urgences médicales à bord des avions de ligne sont souvent gérées par le personnel de bord. Bien qu’ils ne soient pas formés spécifiquement dans ce domaine, leur intervention, ne serait-ce que pour apporter du réconfort en attendant l’atterrissage, est plus que requise.

Selon le journal britannique Mirror, dans son Édition du vendredi 4 novembre, une passagère qui voyageait avec sa fille sur un vol au départ de l’aéroport de Marseille en France vers Londres au Royaume-Uni, à bord d’un avion de Ryanair, a été victime d’une brûlure de deuxième degré en plein vol.

Victime de brûlures, la passagère n’a pas reçu l’assistance de l’équipage

Lors du service des plats de nourriture pour les passagers, un membre de l’équipage qui faisait le tour avec son charriot a accidentellement renversé un plat de pâtes chaudes sur elle. « Pendant le vol, on m’a servi de la nourriture qui s’est renversée sur ma jambe et mes affaires », a-t-elle déclaré au même journal.

La passagère en question, répondant au prénom de Brie, n’est autre qu’une pilote à la retraite de l’US Air Force, âgée de 37 ans. Dans une déclaration accordée au même journal, elle a affirmé qu’elle avait demandé une assistance médicale, mais l’équipage a fait la sourde oreille, car « occupé à poursuivre le service aux autres passagers ».

La passagère a ajouté qu’après l’incident, « les personnels de bord n’ont tout simplement pas agi avec empathie ou inquiétude ». Face à cette situation, c’est son voisin de siège qui est intervenu pour lui prêter main-forte.

« J’ai répété sans cesse aux membres de l’équipage de cabine que j’étais gravement brûlée et que j’avais besoin de quelque chose pour ça », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter : « Malheureusement, j’avais l’impression qu’ils étaient plus préoccupés par la fin du service de repas ».

« J’ai fini par être humiliée et j’ai traversé l’aéroport sans mon pantalon »

À chaque fois, les hôtesses de l’air lui répondent qu’elles ne disposent pas de médicaments pour soulager les brûlures. Après son insistance, une hôtesse lui a apporté un gel anti-brûlure, a-t-elle raconté, tout en se demandant pourquoi ils ont attendu tout ce temps.

À l’atterrissage, après un vol passé en « agonie, l’équipage ne m’a même pas aidée pour descendre de l’avion et à l’aéroport ». Pourtant, la passagère arrivait à peine à marcher. « J’ai reçu plus d’attention de la part de deux employés de l’aéroport que pendant tout le vol », a-t-elle encore précisé.

Ne pouvant pas supporter les douleurs causées par le contact de ses vêtements avec les parties affectées de ses jambes, elle a dû enlever son pantalon. « J’ai fini par être humiliée et j’ai traversé l’aéroport sans mon pantalon, car je ne pouvais pas supporter les frottements sur les parties brulées ».

À sa sortie de l’aéroport, elle a reçu des soins médicaux dans un hôpital voisin. Dans une déclaration livrée au journal Mirror, Ryanair a indiqué que « le service client contactera directement cette cliente concernant sa réclamation ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus