Sans-papiers en France : un député réclame une régularisation « de manière pérenne »

Le :

En France, le débat sur les sans-papiers se poursuit. Après le député M’Jid el-Guerrab, c’est un autre élu qui monte au créneau sur le dossier.

 

L’eurodéputé EELV Damien Carême a réclamé, vendredi 22 mai, la régularisation « de manière pérenne » de tous les étrangers présents sur le sol français, rapporte l’agence AFP.

 

« On pourrait dire qu’on régularise de manière pérenne. Cela soulagerait l’administration, économiserait des fonds publics », a-t-il expliqué.

 

Damien Carême a signé la semaine dernière une tribune pour réclamer « la régularisation de toutes personnes sur le territoire ». Il continue de demander la fermeture des centres de rétention administrative (CRA) où sont regroupés les sans-papiers en vue de leur expulsion.

 

Lire aussi : Régularisation des sans-papiers : le débat arrive en France

 

Le 15 mai, au cours du débat sur les mesures urgentes liées à la crise sanitaire que le Parlement a votées depuis, le député des Français de l’étranger, M’Jid el-Guerrab, a proposé un amendement visant à la régularisation de 300 000 sans-papiers.

 

Le député a suggéré la régularisation provisoire et renouvelable des sans-papiers installés en France, titulaires d’une promesse d’embauche ou d’un contrat de travail dans l’agriculture, un secteur économique déclaré en pénurie de main-d’œuvre.

 

Depuis le début de la crise sanitaire, le Portugal et l’Italie ont décidé de régulariser des centaines de milliers de sans-papiers. Le débat agite également la Belgique.

 

Par : Samira C.

Partager sur :
Quoi de neuf ?