1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Sud de l’Algérie : le grand retour des voyages organisés par avion
Voyages et Tourisme

Sud de l’Algérie : le grand retour des voyages organisés par avion

Après plus de huit mois d’arrêt brutal pour cause de la crise sanitaire, le tourisme saharien est sur la voie d’une reprise progressive des activités.

Cette reprise intervient en parallèle à la reprise des vols domestiques d’Air Algérie et de Tassili Airlines notamment vers les villes du sud. À compter du 6 décembre, les villes du Sud seront desservies à 100 % contre 50 % pour celles du Nord.

L’ONAT reprend ses voyages organisés vers le sud

L’office national du tourisme (ONAT), un organisme public, vient de lancer des offres de voyages organisés, par avions et par bus, vers plusieurs destinations dans le Sud algérien en prévision des fêtes de fin de l’année 2020 : Ghardaïa, Timimoun, Béchar, Djanet et Tamanrasset.

Des offres spéciales réveillon sont lancées avec des promotions alléchantes. En plus de passer les fêtes dans une ville des sites, des visites guidées de sites touristiques et des bivouacs sont également prévus à l’occasion. Une variété de choix pour attirer le maximum de clients pour cette fin d’année 2020 qui aura été l’une des plus dures pour le secteur du tourisme.

Exemples de séjours proposés :

Six jours à Tamanrasset par avion : 59.900 dinars (adulte) et 41.000 DA (enfant)

Six jours à Djanet par avion : 59.900 dinars (adulte) et 46.000 DA (enfant)

Les agences privées s’y mettent aussi

En parallèle à la reprise des voyages organisés de l’office national du tourisme, les agences de voyages privées se lancent également dans ce créneau après plusieurs mois d’inactivité. Sur les réseaux sociaux, les offres s’enchaînent pour ce mois de décembre.

La concurrence est rude pour cette fin d’année marquée par la levée partielle des mesures restrictives en Algérie. Les agences de voyages rivalisent en proposant divers avantages pour les clients intéressés par un séjour dans le sud après des mois de confinement, de stress et d’angoisse généralisée.

Dans un entretien qu’il nous a accordé jeudi, le président du syndicat des agences de voyages (SNAV), Bachir Djeribi, a dressé un véritable tableau noir de la situation du tourisme. Les longs mois d’arrêt ont causé la perte de milliers d’emplois et ont obligé plusieurs agences à fermer boutique en attendant une amélioration de la situation.

Ce dernier estime qu’il faudrait au moins quatre ans pour retrouver la situation d’avant la crise. Une situation qui n’était, d’ailleurs, pas très bonne, selon le représentant des agences de voyages.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus