1. Accueil
  2. Divers
  3. Supporters algériens en France : agressions et tweets haineux
Divers

Supporters algériens en France : agressions et tweets haineux

En France, il ne fait pas bon d’être un supporter de l’équipe d’Algérie en ce moment. Samedi soir, après la victoire de l’équipe d’Algérie en finale de la Coupe arabe contre la Tunisie, des milliers de supporters algériens sont sortis dans les rues des principales villes françaises, comme c’est désormais la coutume depuis quelques années. 

Dans plusieurs endroits, la police a chargé et procédé à des interpellations ou des verbalisations. C’est notamment le cas à Paris où la préfecture de police avait décidé d’interdire plusieurs lieux aux manifestants algériens, dont le quartier des Champs-Elysées. Cela n’a pas empêché des débordements.

À Nancy, dans l’est de la France, les supporters algériens ont été agressés par…des manifestants hostiles à la vaccination contre le covid-19. Selon le média français Actu.fr, un manifestant a été interpellé après ces violences contre les supporters algériens dont les raisons restent inexpliquées. 

En plus des violences, les supporters algériens ont été la cible de propos racistes. Au Havre, un militant du Rassemblement national (RN) a publié un tweet dans lequel il a appelé à faire usage du « 12,7 », une mitrailleuse puissante, contre les supporters algériens pour « être tranquille ». 

Supporters algériens en France : le tweet d’un commissaire provoque la polémique

Le tweet, publié après la finale entre l’Algérie et la Tunisie, a déclenché une vive polémique et le responsable politique a affirmé que son compte Twitter avait été piraté.

Ce lundi, c’est un autre tweet haineux envers les Algériens qui provoque la polémique en France. Et pour cause : il émane du porte-parole d’un syndicat des commissaires de police, le SICP.

« Des supporters algériens ? Non ! Des voyous des cités ! Ils agressent nos collègues. Ils ont la violence dans leur ADN. Ils ne respectent rien : ni l’uniforme, ni la France qui leur a tout donné », a écrit le commissaire. 

Selon Le Parisien de ce lundi 20 décembre, le tweet du commissaire de police français a été publié après le match de quart de finale entre l’Algérie et le Maroc.

Ces propos ont provoqué un véritable tollé. Le Tweet est supprimé après un signalement, mais des captures d’écran ont été réalisées par des internautes. Deux avocats ont saisi le Parquet de Paris. 

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus