1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Tebboune : l’Algérie refermera ses frontières « si la situation se dégrade »
Air Algérie

Tebboune : l’Algérie refermera ses frontières « si la situation se dégrade »

Depuis hier mardi 1er juin, les frontières de l’Algérie sont partiellement ouvertes. Air Algérie va assurer six vols hebdomadaires en aller-retour avec quatre pays : la France, l’Espagne, la Turquie et la Tunisie.

Des vols devraient être ajoutés dans les prochains jours avec l’Allemagne et l’Italie, a annoncé Air Algérie.

Les premiers vols ont été effectués hier mardi entre Alger et Paris Orly. Ce mercredi, Air Algérie devait desservir Barcelone en Espagne, avec un vol aller-retour prévu en fin de journée.

Des compagnies étrangères vont également assurer des vols. C’est le cas de Turkish Airlines et de Tunisair qui ont annoncé un vol hebdomadaire chacune. Les compagnies françaises négocient actuellement pour opérer des vols en aller-retour avec l’Algérie. Actuellement, Air France, Transavia et ASL n’opèrent que des vols spéciaux depuis les aéroports algériens.

L’Algérie a rapatrié plus de 80.000 personnes

Ce mercredi, le président Abdelmadjid Tebboune a défendu la politique de l’exécutif concernant la fermeture des frontières qui a duré plus de quatorze mois. « Si nous avons fermé les frontières, ce n’est pas pour sanctionner la population, mais pour la protéger », a-t-il déclaré dans un entretien exclusif au magazine français Le Point.

Malgré la fermeture des frontières, des dizaines de milliers d’Algériens ont été rapatriés depuis l’étranger. Le chef de l’État algérien avance le chiffre de 80.000 personnes. « Même avec les frontières fermées, nous avons rapatrié un peu plus de 80 000 Algériens. Aux frais de l’État. Aucun pays n’a fait ça », a-t-il affirmé.

Frontières : tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire

Abdelmadjid Tebboune a toutefois indiqué que le maintien de la réouverture des frontières dépendra de l’évolution de la situation en Algérie. Actuellement, l’Algérie enregistre une moyenne de 200 nouveaux cas par jour, a rappelé le chef de l’État.

« Mais le virus est là, et à tout moment, les chiffres peuvent remonter. Si cela arrive, les Algériens nous en voudront d’avoir commencé à rouvrir les frontières. Et si la situation se dégrade, nous refermerons », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le président Tebboune annonce le lancement d’une grande campagne de sensibilisation pour convaincre les Algériens de se faire vacciner.

Le rythme de vaccination « suit le bon vouloir des Algériens, car nous ne voulons pas l’imposer. Mais nous allons lancer de grandes campagnes de sensibilisation, car le fait que l’Algérie ait été relativement peu impactée dissuade les gens d’aller se faire vacciner », a-t-il expliqué.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus