1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Témoignage : le coup de gueule d’une Algérienne bloquée en France
Air Algérie

Témoignage : le coup de gueule d’une Algérienne bloquée en France

« J’aimerais partager avec vous la frustration de beaucoup d’Algériens résidant en France, lorsqu’on lit des articles avec pour titre « hausse des contaminations, doit-on fermer les frontières ? ». En effet, cela peut vraiment être rageant car injuste.

Le taux de contamination augmente car il n’y a AUCUNE restriction en Algérie. J’irais plus loin. Il n’existe aucune prise de conscience. Ce virus n’est pas pris au sérieux. La vie continue comme s’il n’existait pas.

Les mariages battent leur plein. Personne ne porte de masque. Personne ne veut se faire vacciner. L’Algérie est même le seul pays au monde à prétendre avoir atteint l’immunité collective ! Sans commentaires.

Pendant ce temps, les ouvriers étrangers peuvent sortir du pays, aller rendre visite à leur famille (à Bombay ?) et revenir en Algérie le plus normalement du monde. Des artistes peuvent aller tourner un clip en Espagne (et oui ceci est bien un motif impérieux).

Des sportifs, des diplomates circulent sur la base d’un test PCR. Des personnes qui ont les moyens circulent en jet privé. Et j’en passe … tout ça a un moment où les frontières étaient censées être fermées !

Quant à la diaspora …rien ! Tant de personnes qui ont perdu des proches. Tant de cercueils qui sont rentrés seuls. Tant de mourants qui n’ont pas pu rentrer rendre leur dernier souffle sur leur terre natale…

« Il faut cesser de pointer du doigt les frontières… »

Où est la logique ? Où est la Justice ? Si tout le monde était logé à la même enseigne, on se résignerait peut-être. On accepterait. On patienterait. Mais ça n’est pas le cas.

Parlons de l’ouverture des frontières et du ridicule des dispositions prises. Le chaos, le manque d’organisation. Les passagers qui arrivent à l’aéroport d’Alger, qui vont d’abord embrasser leurs proches avant de prendre le bus pour être mis en quarantaine (voir les images diffusées par les journaux télévisés le 1er juin).

Il y a aussi les personnes libérées sans test PCR/antigéniques. Les personnes voyageant seules à qui on a demandé de partager la chambre avec d’autres pendant la quarantaine. Le personnel des hôtels qui ne portent pas de masque. L’état déplorable des chambres. Et j’en passe et j’en passe.

Aujourd’hui le taux de contamination augmente et cela n’a RIEN à voir avec l’ouverture des frontières. Le virus est déjà sur place. Il faut cesser de pointer du doigt les frontières à chaque rebond de l’épidémie en Algérie.

C’est insupportable !

Un pays qui n’a pour seule stratégie la fermeture des frontières est un pays livré à lui-même. Qu’il ait été épargné jusque-là n’est qu’un coup de chance. Qui sait si cela durera. Je l’espère de tout mon cœur. Arrêtez juste de parler de fermeture des frontières à chaque rebond. Si le taux de contamination augmente, ce sont les autres pays qui ne voudront plus recevoir d’Algériens et non l’inverse. Un peu de logique. C’est insupportable !

Pour finir, un mot destiné au conseil scientifique qui dit que la diaspora devra attendre « avant de passer les vacances au pays ». Nous ne sommes pas des touristes. Nous rentrons voir nos familles ! J’ai perdu mon oncle et ma grand-mère. Et j’ai eu une fille que mes parents ne connaissent pas.

Je suis vaccinée. Je respecte les gestes barrières et j’espère rentrer voir mes parents et basta. Je ne compte pas faire le tour de la famille car je SAIS à quel point cela est dangereux. Que chacun prenne ses responsabilités ! »

Une lectrice.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus