1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Titres de séjour en France : le marché noir des rendez-vous
Visas et Immigration

Titres de séjour en France : le marché noir des rendez-vous

Les étrangers vivant en France vivent un cauchemar administratif depuis l’an dernier avec l’arrivée du covid-19 et son lot de restrictions et de fermetures. De nombreux immigrés se retrouvent malgré eux en situation irrégulière car ils ne parviennent pas à obtenir de rendez-vous dans les préfectures pour renouveler leurs titres de séjours.

Il en est de même pour les premières demandes de titres de séjours qui bloquent de nombreuses personnes venues récemment et dont le visa d’installation arrive à expiration. Malgré leurs appels à l’aide, la France ne semble pas les entendre.

Des années pour un rendez-vous à la préfecture

Mettre à jour sa situation en France relevait déjà du parcours du combattant pour les nombreux étrangers qui ont choisi d’immigrer vers l’Hexagone. Pour obtenir un rendez-vous il fallait se positionner des mois en avance.

Articles en Relation

Or depuis l’an dernier, il n’est même plus possible de trouver un créneau pour déposer son dossier, ce n’est même plus une question de délais. Le temps d’attente ne se compte plus en semaines, mais en mois.

En effet, avec le covid-19, les préfectures françaises ont dû fermer leurs portes lors du premier confinement qui a duré plus de trois mois, entraînant un retard conséquent dans la gestion des dossiers. Même si ces administrations françaises sont censées avoir rouvert depuis le mois de juin 2020, certaines ont préféré dématérialiser la prise de rendez-vous afin d’éviter l’affluence d’un grand nombre de personnes. Mais le nouveau système ne fonctionne pas correctement.

Articles en Relation

Les régions qui comptent le plus d’immigrés sont saturées, notamment à Paris et toute la région Ile-de-France, où les plaintes sont nombreuses. Mais ce problème touche globalement toute la France.

En Bretagne, dans le Finistère par exemple, des associations ont dû se mobiliser pour soutenir des immigrés placés injustement en situation irrégulière par la préfecture. Ce collectif d’associations a même fait appel à la justice pour protéger ces victimes de l’administration française.

Les risques encourus

Ils sont nombreux à subir de lourdes conséquences quant à ces délais rallongés. Le risque numéro un étant de devenir un immigré en situation irrégulière et donc illégale, même pour des citoyens qui résident sur le sol français depuis des années.

L’autre risque est la perte de leurs droits, comme celui de travailler. Sans résidence officielle, beaucoup d’entreprises refusent une embauche ou de prolonger un contrat de travail. Il devient également impossible d’accéder à une protection sociale ou à toute allocation d’aide pour les foyers en difficulté financière.

Payer pour se régulariser

Amel, une Algérienne de 31 ans vivant en France depuis cinq ans, tente depuis neuf mois d’être reçue à la préfecture du Val-de-Marne, rapporte le journal Le Monde. « Mon dossier pour demander un titre de séjour est prêt mais maintenant je dois faire un autre dossier pour le contentieux », explique-t-elle au journal Le Monde. « J’ai commencé à craquer », souffle-t-elle, témoigne Karima, une Marocaine de 40 ans, également citée par Le Monde.

Désormais la situation est même pire puisque cette urgence a pris la forme d’un business bien rôdé. Dans un article paru, samedi 13 février, dans le journal Le Monde, on apprend que des  particuliers et sociétés privées proposent des rendez-vous en préfecture moyennant un tarif variable.

Ces entités réservent des créneaux dès qu’ils se libèrent sur les sites des préfectures à l’aide de robots en ligne. Vous pourrez payer entre 16 et 400 euros, pour obtenir le fameux rendez-vous. La chance va finalement celui qui paiera, exploitant ainsi le désespoir des immigrés craignant de ne pas pouvoir rester en France.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus