1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Tourisme au Maroc : des prestations jugées chères
Voyages et Tourisme

Tourisme au Maroc : des prestations jugées chères

Après les critiques formulées par les Marocains résidents à l’étranger concernant les prestations des compagnies aériennes et maritimes, c’est au tour des citoyens à l’intérieur du pays de rouspéter contre les prestations dans les infrastructures touristiques dans le Royaume.

Alors que le Maroc fait des efforts pour attirer en grand nombre les touristes internationaux et ses propres ressortissants établis à l’étranger, il risque de perdre la clientèle locale qui en a marre des prix exorbitants et des services pas à la hauteur dans les établissements du pays, rapporte Le Site Info ce mercredi 17 août.

Tourisme au Maroc : oui, mais pas à tout prix

Le slogan « Restons au Maroc » ou RAM, pour rappeler l’acronyme de la compagnie aérienne nationale marocaine, n’est plus aussi compatible avec la réalité du tourisme local.

Les prestations très chères, la cupidité des commerçants et leurs comportements inappropriés sont les raisons qui provoquent la déception des clients.

« « RAM », restons au Maroc, d’accord ! Mais pas avec ces conditions décevantes. », écrit Le Site Info.

Par la hausse des prix, les commerçants et professionnels du tourisme entendent récupérer l’argent perdu par l’absence des touristes pendant une longue période depuis la crise sanitaire.

Maroc : hôtels et restaurants trop chers

La cherté touche aussi bien les hôtels classés que les établissements qui ne le sont pas. Idem pour les restaurants. Qu’ils soient chics ou de simples gargotes, les prix y sont chers.

Le Site Info donne un exemple : un petit pain au chocolat à 10 DH à M’Diq (dans le nord du pays, NDLR) ce qui représente un montant assez cher pour les Marocains.

Le « Restons au Maroc » est plus que jamais menacé par la cherté des prix et la mauvaise qualité des prestations. Aux mêmes tarifs, les Marocains peuvent se payer des vacances dans d’autres pays sans même demander un visa.

« Le même budget de vacances, estivales, dépensé ici, sinon beaucoup moins, aurait permis de passer un agréable et excellent séjour dans l’un des beaux et accueillants pays où le visa n’est pas exigé et où seul le passeport vert suffit pour s’y rendre. », prévient le Site Info.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus