1. Accueil
  2. Actualités
  3. Tourisme étranger dans le Sahara algérien : la saison s’annonce prometteuse
Actualités

Tourisme étranger dans le Sahara algérien : la saison s’annonce prometteuse

Le Quai d’Orsay a actualisé, le mois dernier, ses cartes « conseils aux voyageurs » pour l’Algérie. Une bonne partie du sud du pays est ainsi au niveau orange (déconseillé sauf raison impérative), ce qui « rouvre des possibilités nouvelles, même si l’enthousiasme reste pour l’instant mesuré », estime le magazine spécialisé Trek, qui a récolté les avis de quelques agences à ce sujet.

Qu’en pensent les agences ?

Mohamed Ibrahim, chef de produit Sahara pour l’agence Atalante, explique à Trek : « La zone rouge actuelle comprend les déserts les plus intéressants des programmes que l’on faisait il y a dix ans (Tassili du Hoggar, Ajjer, Tadrart, ndlr…)Nous pourrions déjà organiser des circuits dans les zones oranges, mais cela nécessitera un voyage de reconnaissance et une formation sur place ».

Christine Courmet, chef de produit chez La Balaguère et spécialiste de l’Afrique, estime de son côté que « c’est une excellente nouvelle, même s’il est regrettable que Djanet soit toujours en rouge ». Pour elle, « le Sahara sans l’Algérie, ce n’est pas le Sahara ».

Chez l’agence Tamera en revanche, la politique est « globalement » la même quelle que soit la couleur indiquée, explique Trek. Le voyagiste avait emmenée 30 personnes dans le Sahara algérien il y a deux ans, et le chiffre a quadruplé cette année, ajoute la même source.

Autre avis, celui de Kevin Girard de l’agence Point Voyage, qui regrette le manque d’informations au sujet de cette région de la part des autorités algériennes, mais estime que la mise à jour faite par le Quai d’Orsay est « un très bon signe ».

Promotion du tourisme saharien

C’est un très bon signe en effet, pour un tourisme qui est de plus en plus promu en Algérie. Par exemple, Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat avait annoncé, le 6 août dernier, la préparation d’un eductour au profit d’ « un groupe d’opérateurs et professionnels du tourisme et des voyages, représentants du marché mondial du tourisme et de spécialistes du tourisme d’aventures et des grands espaces ». Le ministère avait expliqué que le but de ce voyage était de faire découvrir à ce groupe les potentialités touristiques que recèle le Sahara algérien et de leur permettre de « nouer des relations professionnelles avec leurs homologues algériens”, ce qui servira à promouvoir et à vendre les produits du tourisme saharien sur le marché mondial et sur “le marché européen en particulier ».

« La promotion du tourisme saharien » sera d’ailleurs la thématique de la prochaine édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev), qui se tiendra à Alger du 17 au 20 octobre 2018.

Lors de la dernière saison touristique par exemple, plus de 2167 touristes étrangers et plus de 7200 nationaux avaient visité la wilaya d’Illizi, selon les données de la DTA d’Illizi, reprises par l’APS. Cette wilaya abrite le fameux Tassili n’Ajjer, qu’un nombre croissant de touristes étrangers souhaitent visiter.

De très bons signes donc pour la prochaine saison saharienne, qui débutera le 1er Octobre 2018.


Sources :

APS

Ministère du Tourisme et de l’Artisanat

Office National du Tourisme algérien (ONT)

Trek

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus