1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Traversées France – Maroc : Balearia critiquée
Voyages et Tourisme

Traversées France – Maroc : Balearia critiquée

L’opération Marhaba se poursuit au Maroc et durera jusqu’au mois de septembre. Cette opération de grande envergure n’a pas été organisée depuis 2019.

Après une longue période de restrictions, l’été 2022 était l’occasion en or pour relancer le secteur touristique marocain très impacté par la crise sanitaire.

Voyage au Maroc : critiques sur les réseaux sociaux 

Le Royaume a sorti le grand jeu pour séduire les touristes internationaux ainsi que les Marocains résidents à l’étranger (MRE).

Le nombre de liaisons internationales, aériennes et maritimes, est similaire, voire supérieur aux niveaux d’avant la crise sanitaire.

L’objectif était clair : faire de 2022 l’année de la reprise du tourisme au Maroc. L’opération Marhaba 2022, lancée en juin, a nécessité la mobilisation de moyens humains et matériels colossaux.

Tout a été réuni (ou presque) pour attirer le plus grand nombre de touristes et de MRE possible durant cet été.

L’affluence est considérable mais au regard des retours d’expérience publiés sur les réseaux sociaux, il ressort clairement que la qualité des prestations et l’état des navires et avions n’était pas le souci numéro un des autorités marocaines.

Plusieurs plaintes et dénonciations ciblent clairement les prestations et l’état des équipements utilisés par les compagnies aériennes et maritimes.

Balearia : un passager marocain témoigne

Dans un groupe Facebook, qui compte plusieurs milliers d’utilisateurs, un internaute raconte la mésaventure vécue par ses parents à bord de la traversée entre Sète et Nador opérée par la compagnie espagnole Balearia.

« Embarquement extrêmement lent. Départ avec du retard. A l’intérieur, mes parents avaient réservé une cabine de 4 lits avec fenêtres. Ils n’ont pas voulu leur donner. Ils ont eu une cabine de 2 lits sans fenêtre. Il y avait d’autres personnes qui étaient 3 ou 4 à qui ils ont donné des cabines 2 lits alors qu’ils avaient bien réservé pour 4 lits », écrit l’auteur du témoignage qui précise qu’une erreur dans l’enregistrement explique cette situation.

En plus des erreurs d’ordre administratif, l’état du bateau et le service du personnel n’étaient pas à la hauteur.

« Apparemment c’était la galère, bateau sale et personnel très désagréable qui ne veut rien savoir. Les cabines sont très petites », conclut-il.

Ce n’est pas la première fois que Balearia est ciblée par les critiques concernant ses traversées vers le Maroc.

Même la Royal Air Maroc a été durement critiquée pour la qualité des avions qu’elle a affrétés pour renforcer sa flotte à l’occasion de la saison estivale.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus