1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Tunisie : une mesure en faveur des touristes algériens critiquée
Voyages et Tourisme

Tunisie : une mesure en faveur des touristes algériens critiquée

Après une longue attente, les touristes algériens pourront enfin se rendre par route en Tunisie cet été. Les frontières terrestres entre les deux pays seront rouvertes à compter du 15 juillet après plus de deux ans de fermeture à cause de la crise sanitaire.

Les voyagistes tunisiens et les principaux intervenants dans le secteur touristique réclamaient depuis plusieurs mois la réouverture des frontières entre la Tunisie et l’Algérie. Pour eux, les touristes algériens représentent un atout indéniable pour la relance du secteur touristique après plus de deux ans de crise.

Le 5 juillet, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé, en compagnie du président tunisien Kais Saied, la réouverture des frontières entre les deux pays pour les touristes. Depuis, les autorités tunisiennes se préparent pour le grand retour des touristes algériens.

Dans le cadre des préparatifs, le ministre tunisien de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, a fait savoir que « des mesures exceptionnelles ont été prises pour bien accueillir les touristes algériens », rapporte le site Arabesque. Cette déclaration a été faite en marge de la rencontre d’hier lundi avec son homologue algérien au poste frontalier d’Oum Teboul.

Tunisie : les touristes algériens exemptés de la pose de sabots immobilisant leurs véhicules

Entre autres mesures, le ministre a annoncé que les touristes automobilistes algériens ne seront pas soumis aux procédures de pose de sabots en cas d’infraction à la règle sur le stationnement. « Nous savons tous que nos frères algériens aiment faire du shopping en Tunisie et parfois, ils garent leurs voitures dans des endroits soumis aux procédures de pose de sabots, sans qu’ils le sachent ».

Ainsi, « nous avons pensé à lever cette procédure pour eux ». Cela devrait permettre aux touristes algériens, selon le même intervenant, « de passer leurs vacances en Tunisie dans de meilleures conditions, en leur évitant d’aller chercher leurs voitures dans les fourrières, contrairement aux Tunisiens qui connaissent bien le système ».    

Cette mesure qui exempte les touristes algériens des sabots pour immobiliser leurs voitures en cas d’un stationnement interdit a suscité de vives réactions en Tunisie. Selon des médias tunisiens, des internautes et d’anciens responsables ont vivement critiqué cette mesure.

Mesure en faveur des touristes algériens : indignation en Tunisie  

Selon le site d’information Arabesque, un bon nombre de Tunisiens, qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux, ont estimé qu’il s’agit d’une « mesure discriminatoire envers les Tunisiens ». Selon eux, « le citoyen tunisien ne jouit pas de son plein statut dans son pays », pendant que « les autorités œuvrent à vénérer les étrangers pour l’argent du tourisme ».

Pour sa part, l’ancien conseiller présidentiel, Adnen Mansar, cité ce mardi 12 juillet par le site d’information Babnet, a dénoncé « la permission donnée aux touristes algériens d’enfreindre les lois, dont le Code de la route, et ce, sous prétexte des relations fraternelles ». Il s’agit d’une réaction directe aux propos du ministre de l’Intérieur.

Selon lui, « aucun pays n’est censé accorder le privilège d’enfreindre les lois sur son territoire à quiconque, quelle que soit sa nationalité ». D’ailleurs, il rappelle que « lors d’une infraction perpétrée sur le territoire d’un pays donné, ce sont les lois de ce même pays qui s’appliquent sur le prévenu ». 

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus