1. Accueil
  2. Actualités
  3. « Ultimatum » aux voyageurs algériens en Turquie : les précisions des deux ambassades
Actualités

« Ultimatum » aux voyageurs algériens en Turquie : les précisions des deux ambassades

La publication, mercredi 17 juin, d’un communiqué de l’ambassade d’Algérie à Ankara annonçant un délai pour les voyageurs bloqués a suscité beaucoup de réactions.

Le ministère turc de l’Intérieur a annoncé, lundi 15 juin, que les ressortissants étrangers qui se trouvent bloqués sur le sol turc et dont le visa ou le titre de séjour a expiré, disposeront d’un délai d’un mois pour quitter le pays à partir de la date de reprise des vols.

Les personnes qui dépasseront ce délai se verront infliger une interdiction d’entrée dans le territoire truc et une amende, prévient la même source.

La publication, mercredi 17 juin, d’un communiqué de l’ambassade d’Algérie à Ankara sur le sujet a suscité beaucoup de réactions. Sur les réseaux sociaux, des internautes ont laissé croire que cette mesure concernait exclusivement les ressortissants algériens.

Tous les étrangers concernés

Ce jeudi, les ambassades d’Algérie en Turquie et de Turquie en Algérie ont réagi.

Les deux ambassades précisent que la mesure ne concerne pas uniquement les ressortissants algériens.

« Ces mesures ne sont pas exclusivement destinées aux citoyens algériens, mais s’adressent à l’ensemble des étrangers se trouvant actuellement sur le sol turc, comme le précise le communiqué du ministère turc de l’Intérieur », précise la représentation diplomatique algérienne à Ankara dans un communiqué publié ce jeudi sur sa page Facebook.

Pas d’interdiction d’entrée en Turquie

« Cette instruction est applicable à tous les ressortissants étrangers bloqués en Turquie », confirme, de son côté, l’ambassade de Turquie à Alger.

L’ambassade turque ajoute : « Aucune interdiction d’entrée ne sera imposée aux étrangers qui n’ont pas pu sortir de la Turquie en raison de la pandémie de Covid-19 ». Autrement dit, après leur départ de Turquie, les citoyens algériens ne seront pas inscrits sur une liste de personnes interdites de visa ou de séjour dans le pays.

Depuis la fermeture des espaces aériens à cause de la pandémie du Coronavirus, plus de 600 Algériens ont été rapatriés notamment de Turquie. Cependant, plusieurs dizaines sont encore bloquées dans ce pays dans l’attente d’un rapatriement.

Dimanche dernier, l’ambassade d’Algérie a été mise en demeure par des hôteliers d’Istanbul qui réclament le règlement du reste de la facture due dans le cadre de l’hébergement des ressortissants algériens bloqués dans le pays suite à la fermeture des frontières.


Samira Chibani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus