1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Un Algérien achète en France une voiture volée et se retrouve poursuivi en Algérie
Visas et Immigration

Un Algérien achète en France une voiture volée et se retrouve poursuivi en Algérie

Un Algérien qui réside en France achète un véhicule volé fiché par Interpol sans le savoir, et se retrouve dans une situation délicate…  

Un Algérien vivant en France a eu une très mauvaise surprise en achetant un véhicule d’occasion, qui se trouve être un véhicule volé, et fiché par la police internationale Interpol, rapporte ce mercredi 18 novembre RTL.

Fin 2018, Arezki s’achète un véhicule d’occasion chez un professionnel, qui lui a coûté 16 400 euros. Alors qu’il revenait en France de vacances en Algérie, la douane ne le laisse pas passer, et l’informe que sa voiture est un véhicule volé, fiché par Interpol.

L’homme et sa famille ont été débarqués du bateau. Arrivé au poste de police, on lui explique que son véhicule a été volé fin 2014. C’est là que commencent les problèmes de l’Algérien, qui a dû contacter le consulat pour qu’il retire le véhicule de son passeport, et expliquer la situation à son employeur en France.

Une fois de retour en France, Arezki dépose plainte, et contacte le professionnel qui lui a vendu le véhicule volé, afin de demander réparation. Ce dernier n’a pas voulu accepter un arrangement, et l’Algérien se retrouve à devoir rembourser 300 euros chaque mois pour le crédit d’une voiture qu’il ne possède plus. Il est maintenant obligé de rouler avec son ancienne voiture, qu’il n’a heureusement pas vendue.

Mais l’Algérien n’en est pas au bout de ses peines, puisqu’il a été convoqué par la police algérienne, qui s’occupe de cette affaire, alors que de l’autre côté de la Méditerranée, en France, le véhicule volé ne pose aucun souci pour les autorités.

Lire aussi : Une femme d’origine algérienne portée disparue en Espagne depuis un an

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus