1. Accueil
  2. Divers
  3. Un Algérien, cible d’intox, meurt du Covid-19 en France
Divers

Un Algérien, cible d’intox, meurt du Covid-19 en France

 Abdelkrim Azzaoui, dit Karim, un franco-algérien atteint du covid-19 était devenu en décembre dernier, l’objet de nombreuses critiques. Il était accusé de jouer le rôle d’un faux patient atteint du covid-19.

Hospitalisé après avoir contracté une forme grave du coronavirus, Karim avait été placé sous respirateur. Dans un état de santé grave, l’homme d’origine algérienne avait alors décidé de témoigner devant les caméras. 

Dans son témoignage, il expliquait qu’il était important de se vacciner et qu’il ne fallait pas se soumettre aux théories complotistes autour de la vaccination contre le covid-19. Dans une interview vidéo accordée à BFM TV, il expliquait qu’il regrettait de ne pas s’être fait vacciner et s’était rendu compte du danger que représentait le virus.

Toutefois son témoignage avait été fortement remis en question sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes étaient étonnés de voir Karim témoigner devant les caméras à deux endroits différents.

En effet, en visionnant le reportage de BFM TV on avait l’impression que le franco-algérien était hospitalisé dans un hôpital à Montreuil et en même temps à Nice. Ou du moins qu’il jouait le rôle du patient pour plusieurs reportages en France.

Karim accusé à tort pour un erreur de lecture

En réalité, il s’agissait seulement d’une erreur de lecture du bandeau déclinant L’identité de Karim. Il était difficile de comprendre que l’Algérien se trouvait à Montreuil parce que le titre du reportage était consacré aux patients non-vaccinés à Nice.

L’essayiste Idriss Aberkane, très suivi sur les réseaux sociaux, a été le premier à lancer une rumeur pointant cette incohérence.

Une méfiance à tort

L’information a vite été reprise sur les réseaux et a nourri la thèse que Karim n’était qu’un acteur au service de la propagande pro-vaccin. Bien que BFM TV ait rectifié le tir en précisant que Karim se trouvait bien à l’hôpital de Montreuil, la rumeur ne s’est pas éteinte.

Karim est finalement décédé le 21 décembre 2021 des suites du COVID-19. L’information a été révélée hier par le journal français Libération. L’homme d’origine algérienne était bel et bien malade et dans un état critique.

Karim n’était qu’un simple agent qui travaillait à la mairie des Lilas en région parisienne. Il n’a jamais joué la comédie et n’a jamais été engagé par quiconque pour mentir sur son état de santé. Il a seulement été victime d’une paranoïa générale sur les réseaux sociaux.

Ce père de famille né à Oran en 1973, est décédé à l’âge de 48 ans. Karim était marié et avait trois enfants, sa disparition a été un choc pour ses proches. L’homme d’origine algérienne a été enterré dans sa ville natale en Algérie le 24 décembre dernier.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus