1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Un Algérien vivant en France : « j’ai voyagé 61 fois… »
Air Algérie

Un Algérien vivant en France : « j’ai voyagé 61 fois… »

A quelques jours de la fête de l’Aïd et Fitr, tout porte à croire que les autorités se dirigent vers le maintien de la suspension des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie en vigueur depuis le 1er mars dernier.

Sur les réseaux sociaux, les Algériens bloqués à l’étranger pressent pour que le gouvernement revoit sa copie au sujet de la fermeture des frontières effective depuis près de 14 mois.

Leur principal argument : il est possible d’organiser des vols en mettant en place un véritable protocole sanitaire. Ils citent les exemples de pays qui ont mis en place de tels dispositifs.

Fermeture des frontières algériennes : l’incompréhension

Dans une vidéo publiée sur Facebook, Fayçal Bouiche, un docteur algérien établi à Nice en France, raconte son expérience durant ces derniers mois. Il affirme avoir voyagé dans 36 pays où il a pu constater les différentes façons et méthodes de lutte contre le Covid-19.

« Depuis le début de la crise sanitaire, j’ai eu la chance de prendre l’avion 61 fois. J’ai visité 36 pays dans quatre continents différents et j’ai subi le test PCR 23 fois. Durant ces voyages, j’ai pu voir 36 systèmes sanitaires et 36 façons différentes de lutter contre le virus », raconte-t-il dans sa vidéo.

Il compare les mesures prises par des pays riches comme l’Islande et le Japon et d’autres moins nantis comme La Macédoine du Nord et l’Albanie. « Le point commun entre ces pays, c’est que leurs frontières sont ouvertes pour leurs ressortissants », note Fayçal Bouiche.

« Pourquoi l’Algérie est fermée ? »

Le globe-trotter déplore la fermeture des frontières pour les Algériens alors que les autres pays ne ferment pas leurs portes à leurs citoyens. « En tant qu’Algérien, je suis le bienvenu dans plusieurs pays, mais je n’ai pas le droit pour le moment de rentrer dans mon pays », regrette-t-il.

Avant de s’interroger : « Pourquoi l’Algérie est fermée ? Pourquoi nous n’avons pas des mesures strictes à appliquer pour permettre aux Algériens de rentrer comme le test PCR, la quarantaine, et même les vaccins ? ».

Fayçal Bouiche dénonce le fait que des Algériens soient bloqués dans plusieurs parties du monde sans pouvoir revenir au pays. « Est ce qu’il y a des arguments raisonnables ? », questionne-t-il.

Les propositions de Dr Bekkat Berkani

Dr Bekkat Berkani, membre du comité scientifique a formulé des propositions dans un entretien accordé à TSA ce samedi 8 mai. Pour le président de l’ordre des médecins algériens, la fermeture des frontières ne doit pas durer éternellement tout en rappelant que ça reste une décision politique.

Dr Bekkat Berkani se dit favorable à une ouverture des frontières au cas par cas. Dans le sens Algérie – étranger pour ceux qui doivent « partir pour plusieurs raisons (travail, soins, etc.) », a-t-il dit.

Pour les Algériens bloqués à l’étranger, ce dernier estime que « les situations exceptionnelles, doivent être traitées au cas par cas ». « Les Algériens ont le droit de rentrer dans leur pays tout en respectant les conditions sanitaires », ajoute-t-il à ce sujet.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus