1. Accueil
  2. Divers
  3. Un boulanger franco-marocain victime de racisme en France – Vidéo
Divers

Un boulanger franco-marocain victime de racisme en France – Vidéo

Le racisme anti-maghrébin sévit toujours en France. L’histoire d’un boulanger franco-marocain, victime d’une campagne de racisme, en témoigne. D’un autre côté, un élan de solidarité et de soutien s’est formé autour de ce franco-marocain.

Il s’appelle Mouhssine Zouine, un franco-marocain qui a décidé de poser ses valises à Saint-Marcellin, une commune française située dans la vallée sud du Grésivaudan, dans le département de l’Isère. Lorsqu’il a décidé d’ouvrir son commerce, il n’a jamais imaginé qu’il ferait l’objet d’une telle campagne de racisme.

« Si j’avais été français, cela aurait mieux marché »

Dans un reportage réalisé par le média AJ+ dans sa version française, publié le samedi 6 août, Mouhssine Zouine a raconté tout ce qu’il a subi comme racisme. « Je ne m’attendais pas à cette gamberge de certaines personnes d’ici », s’est-il confié.

« On m’a fait la réflexion que si j’avais été Français, alors que je le suis, cela aurait mieux marché ». Certains lui ont carrément conseillé d’engager quelqu’un avec un nom français derrière le comptoir et d’éviter de dire que c’est un magasin de Maghrébin. Pourtant, il est né à Lyon.

Décrivant son commerce, le propriétaire explique qu’il s’agit d’une boulangerie française avec des produits en plus qu’on ne retrouve pas ailleurs. En effet, « je me suis dit : pourquoi pas proposer de la pâtisserie orientale, des pains et des plats maghrébins ».

« Un jour, une dame a fait uriner son chien devant chez moi en m’insultant »

Cette région manque de ce type de produits, d’où sa décision de s’installer ici. Au début, il affirme que son commerce marchait plutôt bien. Par la suite, « on est venu me dire qu’il y en a ceux qui ont de la haine parce que tu commences à te faire assez connaitre à Saint-Marcellin ».

 « J’ai eu même des petites menaces et des gens me crachaient dessus. D’autres allaient acheter leur pain ailleurs et viennent devant le magasin à manger des quignons de pain en me faisant des doigts d’honneur. Un jour, une dame a fait uriner son chien devant chez moi en m’insultant », a-t-il témoigné.

Dans la foulée, Mouhssine Zouine estime que ces gens « sont là pour me pousser à commettre une faute ». Cette situation n’a pas manqué d’affecter ce Maghrébin. « J’ouvre à six heures au lieu de 3 ou 4 heures du matin pour éviter les problèmes avec eux ».

Un élan de soutien s’est formé autour Mouhssine Zouine

Si le propriétaire de cette boulangerie-pâtisserie orientale a tenu le coup contre vents et marré, c’est bien grâce au soutien d’autres habitants du coin. Dans le reportage, certains clients, parmi lesquels notamment les Français, témoignent de leur solidarité et soutien moral à cette victime du racisme.

« On a entendu du style : il ne faut pas aller là-bas, il ne faut pas aller acheter son pain chez un Arabe », a témoigné un client devant le magasin. Selon lui, le propriétaire est victime de nombreux actes racistes ; « on lui jette des mégots sur la terrasse, on lui reverse ses poubelles, on lui crache sur la vitrine »

Un autre client qui se trouvait devant le magasin rétorque « certaines personnes passent ici en le traitant de ‘‘sale arabe’’. Des choses qu’on ne peut pas supporter entendre ». Une dame ajoute : « il a été victime de boycott. Certains ne viennent plus parce que c’est un étranger. Pour moi, c’est intolérable ! je ne peux plus supporter ce racisme ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus