1. Accueil
  2. Actualités
  3. Un chanteur algérien interdit de territoire au Canada
Actualités

Un chanteur algérien interdit de territoire au Canada

Le rappeur d’origine algérienne Enima vient d’être interdit de territoire au Canada, après son implication dans une fusillade à Toronto l’année dernière et sa fuite précipitée vers l’Algérie…

Le rappeur algérien Samir Slimani, plus connu sous le nom d’Enima, vient de perdre son statut de résident permanent du Canada. Il avait bénéficié d’un sursis qui lui permettait de rester dans le pays, alors qu’il était interdit de territoire pour « grande criminalité », rapporte le journal canadien La Presse, ce mardi 29 septembre.

Enima devait respecter certaines conditions pour pouvoir rester au Canada, car il était interdit de territoire depuis 2014. Pour des motifs humanitaires, il a pu bénéficier d’un sursis, à condition qu’il se rende dans un poste de police chaque mois. Il devait aussi suivre une thérapie sur la violence conjugale.

Mais le rappeur n’a pas tenu ses engagements. La semaine dernière, il ne s’est pas présenté à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié, selon le média canadien.

Le rappeur Enima expulsé du Canada

« Le défaut de M. Slimani de se présenter à son audience et de respecter les conditions imposées par son sursis démontre le manque de respect de M. Slimani envers les institutions et que sa démarche de réhabilitation n’était pas sérieuse », a expliqué la commissaire Mélanie Raymond, qui a procédé à l’annulation de son sursis à l’expulsion.

Lors de la même audience, l’avocat du rappeur a dit lui aussi avoir été informé que son client se trouvait à l’extérieur du Canada. Il a expliqué à La Presse que son client ne pourra plus entrer sur le territoire canadien.

La police le soupçonne même d’être impliqué dans une fusillade à Toronto, en juin 2019. La même année, les autorités ont appris par l’agent du rappeur qu’il était parti en Algérie pour échapper à la justice.

Enima a fui dans son pays d’origine, l’Algérie

Samir Slimani a quitté précipitamment le Canada et il est revenu en Algérie en juin 2019. Sachant que l’Algérie et le Canada n’ont pas de traité d’extradition qui les lie, les autorités algériennes ne vont donc pas livrer le rappeur à la justice canadienne. Mais s’il quitte l’Algérie pour un autre pays, il pourrait être arrêté et extradé vers le Canada.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus