1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Tunisie : le tourisme positif au covid-19
Voyages et Tourisme

Tunisie : le tourisme positif au covid-19

8 à 14 % du PIB. C’est ce que représente le tourisme en Tunisie en temps normal. Fragilisé depuis 2015 à la suite des attentats, le secteur voit le coup de grâce arriver avec la crise du covid-19.

Pour la deuxième année consécutive, la Tunisie doit se passer des touristes cet été. Les frontières algériennes sont fermées depuis mars 2020. Les Algériens représentaient plus de 30 % des touristes étrangers avant la crise sanitaire.

Tunisie : les touristes étrangers absents

Les autres touristes étrangers sont absents en raison des différentes restrictions imposées par chaque pays, la crainte de se retrouver bloqué à l’étranger, mais aussi à cause de la situation sanitaire qui prévaut en Tunisie cette année.

Articles en Relation

En effet, la crise sanitaire met particulièrement à mal ce pays du Maghreb qui est touché, depuis plusieurs semaines, par une flambée des contaminations au covid-19. Les hôpitaux, saturés, font face au manque de masques à oxygène et de matériel médical, entre autres.

Résultat : depuis juillet dernier, la Tunisie est placée par plusieurs pays, dont la France et le Royaume-Uni, sur leur « liste rouge » des pays où le virus est encore trop peu géré.

Articles en Relation

Restrictions en Tunisie pour les voyageurs

Conséquence ? Des restrictions d’entrée sur le territoire tunisien depuis ces pays et donc, une baisse drastique du tourisme. Selon la Banque Centrale de Tunisie, la perte est estimée à 52 % (chiffres de mai 2021).

Depuis le 18 juillet, si un voyageur veut aller de la France vers la Tunisie mais qu’il n’est pas vacciné, il lui faut une raison impérieuse en plus de présenter un test PCR négatif effectué 72 h avant le départ. Il doit également respecter l’isolement de sept jours sur le territoire tunisien. Les personnes vaccinées doivent elles aussi présenter un test PCR négatif.

Articles en Relation

Ces mesures drastiques dissuadent les potentiels touristes. Si la Tunisie a pu compter sur ses voisins algériens pour faire repartir l’économie après les attentats de 2015, cette année, la situation est plus compliquée. En effet, l’Algérie est en proie à ses propres démons : des incendies criminels ravageurs, une canicule record et la crise sanitaire.

La Tunisie n’est pas la seule à souffrir du manque de touristes. Le monde entier enregistre une baisse spectaculaire de 85 % dans ce secteur, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale du Tourisme. Une chose est sûre : le covid est l’ennemi public mondial numéro un.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus