1. Accueil
  2. Divers
  3. Un grand réseau de criminels algériens démantelé en Espagne
Divers

Un grand réseau de criminels algériens démantelé en Espagne

Dans une opération baptisée Alssariq (voleur en langue arabe), la police espagnole a démantelé ce jeudi un réseau criminel à Majorque, dirigé par un homme d’origine algérienne. Ce dernier, âgé de 41 ans, est accusé de constitution de bande criminelle, de traite d’êtres humains et de plusieurs autres crimes, rapporte, ce samedi 23 octobre, le journal espagnol ABC.

Le groupe se composait de 16 personnes d’origine algérienne, dont 13 ont été arrêtées cette semaine. Ils sont soupçonnés d’au moins 150 délits.

Les enquêteurs pensent que ces chiffres ne sont que « la partie visible de l’iceberg ». Certains d’entre eux étaient des collaborateurs occasionnels et il n’y avait pas de liens antérieurs entre eux en Algérie. La police affirme qu’ils savaient qu’après leur venue en Espagne, ils allaient s’intégrer dans un groupe dédié à des activités liées au vol.

Ils avaient leur base opérationnelle au numéro 63 de la rue Manacor de Palma, un bâtiment abandonné qui est connu parmi les riverains comme ‘la maison de la terreur‘ depuis qu’il est squatté par ces délinquants.

C’est là que vivait le chef de l’organisation criminelle présumée qui amenait des migrants d’Algérie, en majorité des mineurs. Une fois dans la capitale baléare, Majorque, ils se livraient à la délinquance.

Une cinquantaine d’agents de la police nationale et de la police locale ont donné l’assaut dans le cadre de l’opération « Alssariq » contre l’organisation spécialisée dans le vol et dont les auteurs sont également accusés d’avoir favorisé l’immigration clandestine et la traite des êtres humains à des fins criminelles.

Les agents ont pris d’assaut la maison du principal responsable de cette organisation criminelle et de son lieutenant. Sur place, ils ont mis la main sur des armes blanches et un pistolet factice utilisés dans leurs activités. Des appareils électroniques, dont certains provenaient de vols perpétrés, ont été saisis.

Plusieurs détenus ont été déférés à la justice ce mercredi, mais seul le chef de l’organisation est entré en prison. Les autres, âgés de 20 à 28 ans, ont été remis en liberté.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus