1. Accueil
  2. Divers
  3. Un important trafic de voitures entre la France et l’Algérie démantelé
Divers

Un important trafic de voitures entre la France et l’Algérie démantelé

Un important réseau spécialisé dans le vol de voiture a été démantelé par les éléments de la sécurité départementale de Nantes, dans l’ouest de France. Les revenus du trafic sont estimés à environ 1,1 millions d’euros, rapportent ce mardi 6 juillet le média public France Bleu.

Volées un peu partout en Europe, les voitures étaient acheminées vers l’Algérie où elles sont vendues à des particuliers, selon la même source.

L’enquête a duré plusieurs mois. Tout a commencé lorsqu’un individu qui s’apprêtait à changer les plaques d’immatriculation de sa voiture attire l’attention de la brigade anticriminalité de Nantes. Cette dernière avait détecté des véhicules de type SUV immatriculés à l’étranger ou avec des plaques provisoires.

Un trafic découvert par hasard

Le conducteur du SUV est interpellé. Sur lui, les policiers découvrent des photos de voitures utilitaires et de grosses cylindrées de valeur. Ils tombent également sur des cartes grises qui correspondent toutes à des voitures nouvellement immatriculées.

Les premiers éléments de l’enquête de l’unité de surveillance et d’intervention révèlent qu’il s’agit en partie de voitures volées puis maquillées. Une autre partie des véhicules était louée à l’étranger, en Europe, sans être rendue à l’agence location. Elles étaient ensuite immatriculées en France.

Rien que pour l’année 2020, trente véhicules volés sont recensés avec toujours le même individu derrière l’opération.

De l’argent qui transite sur des comptes en Algérie

Le 8 juin dernier, les services de police procèdent à l’arrestation de quatre personnes et saisissent la somme de 27 000 euros en espèces. Selon France Bleu, le reste de l’argent transite sur des comptes en Algérie.

Ce réseau activait dans un périmètre très large dans toute l’Europe (Italie, Allemagne, Pologne, République Tchèque, et d’autres pays d’Europe de l’Est).

La bande était dirigée par un homme originaire de Nantes considéré comme le cerveau du réseau. Ses complices, au nombre de quatre, eux aussi originaires de Nantes, travaillaient pour leur compte dans le commerce des véhicules d’occasion.

Destination l’Algérie par bateau 

Les trois principaux suspects sont âgés entre 50 et 60 tandis que les deux autres membres du réseau sont des trentenaires.

Les membres du réseau ont eu accès au fichier en ligne d’émission de cartes grises au vu de leur activité professionnelle. Les tâches étaient bien réparties entre les trafiquants.

Certains s’occupaient de fournir de fausses factures, d’autres se chargeaient des immatriculations. L’expédition vers l’Algérie était confiée à un membre du réseau.

Une organisation bien huilée permettait d’acheminer les voitures jusqu’en Algérie. Un chauffeur arrivait à Nantes en avion pour conduire les véhicules jusqu’au Ferry qui les transportait vers l’Algérie dans des containers, indique France Bleu.

Sur les cinq personnes identifiées comme membre du groupe, quatre ont été inculpés par la justice.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus