1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Une famille algérienne furieuse contre TUI Fly
Compagnies Aériennes

Une famille algérienne furieuse contre TUI Fly

Une famille algérienne établie en Belgique a connu, durant le mois de mai dernier, une désagréable mésaventure avec la compagnie aérienne TUI Fly Belgium. Le rapatriement vers l’Algérie de la dépouille de leur parente, décédée en Belgique, ne s’est pas passé comme prévu.

Depuis la reprise du trafic aérien de et vers l’Algérie, des problèmes ne cessent d’être soulevés. Si, la plupart du temps, les soucis sont rencontrés par des passagers vivants, l’on se rend compte que même les morts ne sont visiblement pas épargnés.

Décédée le 14 mai dernier à Colfontaine, une région francophone de Belgique, à l’âge de 87 ans, Fatma a failli ne pas avoir sa dernière volonté, à savoir : être entrée dans sa terre natale en Algérie. Pourtant, de son vivant, elle avait pris une assurance pour être rapatriée en Algérie, en cas de décès.

« La compagnie aérienne TUI Fly a manqué de respect à ma grand-mère »

Selon des informations rapportées vendredi 3 juin par le journal belge SudInfo, la compagnie aérienne TUI Fly avait décidé, à la dernière minute, de ne pas embarquer le cercueil de la défunte dans un vol au départ de l’aéroport de Charleroi vers l’Algérie, plus précisément vers l’aéroport d’Oran, l’enterrement étant prévu à Tlemcen.

Alors que le petit-fils de la défunte, Salim, son oncle et son grand-père se trouvaient déjà en Algérie, le cercueil devait être rapatrié le 18 mai à bord d’un vol de TUI Fly. Sauf que les pompes funèbres les ont prévenus d’un problème : le cercueil de sa grand-mère ne pouvait pas être embarqué dans l’avion de Charleroi vers Oran.

À la dernière minute, la compagnie aérienne en question a décidé ainsi pour cause de manque de place. La soute de l’avion était remplie. « La compagnie aérienne TUI a manqué de respect à ma grand-mère », confie Salim au même média belge. « Il ne faut pas faire attendre le défunt », a-t-il encore ajouté.

Le lendemain, soit le 19 mai, les pompes funèbres ont été contraintes de passer par « une autre compagnie aérienne » (NLRD : Air Algérie est la seule concurrente de TUI Fly au départ de la Belgique) pour embarquer la dépouille de Fatma, car il n’y avait pas d’autre vol de TUI Fly vers Oran le lendemain. Le seul vol disponible ce jour-là était vers Alger. Il aura fallu réserver une ambulance pour acheminer le cercueil vers Tlemcen.

Les explications de la compagnie aérienne TUI Fly

Finalement, Fatma est enterrée le 20 mai au cimetière Sidi Senouci dans la commune de Tlemcen. Suite à cet incident, le petit-fils de la défunte décide de se plaindre auprès de la compagnie dès son retour en Belgique.

Interrogée par SudInfo, la porte-parole de TUI Fly Belgium a affirmé que la soute de l’avion était malheureusement complète ce jour-là. En effet, elle a expliqué que, quand les bagages ne remplissent pas toute la soute, c’est une société qui gère l’espace restant, en plaçant de la marchandise ou un cercueil…

« Le problème, dans ce cas-ci, c’est qu’il n’y avait plus d’espace vide. Tout était rempli de bagages », a ajouté la même responsable, avant de présenter ses excuses sur la situation et la gêne occasionnée.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus