1. Accueil
  2. Divers
  3. Une fin tragique pour une Algérienne et sa fille en Espagne
Divers

Une fin tragique pour une Algérienne et sa fille en Espagne

La route maritime entre l’Algérie et l’Espagne est l’une des plus fréquentées par les embarcations transportant des harraga, ces migrants clandestins qui rêve d’un avenir meilleur en Europe.

Malheureusement, beaucoup d’entre eux n’atteignent pas leur but. Les naufrages sont souvent signalés au large des côtes espagnoles avec leur lot de victimes et de disparus.

Le dernier naufrage a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche derniers au large des côtes de Parcheles, dans la commune de Mazarrón, à Murcie. Le naufrage a fait au moins deux morts. Neuf migrants sont toujours portés disparus.

Elles voulaient rejoindre la France

Les victimes du naufrage ont été identifiées en fin de semaine, selon les médias espagnols.

Parmi elles : Mansouria Belmokhtar, 31 ans, et sa fille Aya, 9 ans. Parties de Mostaganem, la maman et sa fille projetaient d’atteindre la France via l’Espagne, selon le récit du journal El Español. Malheureusement pour elles, le voyage prendra fin d’une manière dramatique à quelques kilomètres du territoire espagnol.

« La tempête les a surpris à cinq ou sept kilomètres de la côte », estime une source de la police nationale espagnole citée par le journal L’Español. Il y avait encore un long chemin à la nage, surtout pour la petite Aya.

« La plupart des naufragés se sont accrochés aux bidons d’essence du bateau pour ne pas se noyer. La mère et la fille étaient accrochées à un bidon qui perdait de l’essence qui a fini par brûler », comme le rapporte cette source qui a parlé aux survivants et aux familles des victimes. La maman et sa fille n’ont pas survécu.

Les victimes du naufrage identifiées

Dans le poste que la Garde civile tient à Mazarrón, l’alerte a été donnée à 20 heures : « Alerte sur une éventuelle entrée d’une embarcation par la plage de Percheles ».

Immédiatement, des patrouilles de la police locale, du sauvetage en mer, de la protection civile et de la Croix-Rouge ont été mobilisées dans cette zone du littoral qui se trouve dans le hameau de Cañada Gallego.

Plusieurs bateaux et deux hélicoptères ont été mobilisés dans ces recherches. Seuls trois rescapés ont été transportés vers des hôpitaux de la région.

Les autres personnes portées disparues ont été identifiées. Il s’agit, selon les informations collectées par le journal El Español de : Mohamed Souhil Lebyed (né en 1999), Ben Adda Nour El Dine (1978), Seghir Mohammed (1996), Khadir Zakaria (1990), Mohamed Yachouti (1999), Mohamed Mansour (1997), Abou Cherif (1981), Zitouni Abdelghani (1989) et Dilmi Hicham (1993).

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus