1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Une hôtesse de l’air énumère les 4 demandes les plus désagréables
Voyages et Tourisme

Une hôtesse de l’air énumère les 4 demandes les plus désagréables

Travailler en tant qu’hôtesse de l’air ou steward peut faire rêver et paraît passionnant, mais c’est aussi un travail fatigant à certains moments.

Si en général, on ne retient que le fait de pouvoir voyager à travers le monde dans le cadre du travail et les nombreux avantages de travailler comme hôtesse, on oublie que la gestion des passagers peut être très difficile pendant un vol.

Les passagers peuvent se montrer très désagréables envers les membres de l’équipage. Certains voyageurs ont des idées reçues sur le travail des hôtesses de l’air et des stewards à bord des avions. Ils peuvent formuler des demandes étranges.

Dans un article publié par The Irish Sun, ce mercredi 20 octobre, une hôtesse de l’air d’une grande compagnie aérienne révèle les demandes les plus désagréables faites par les passagers pendant un vol.

1- Ouvrir les portes des toilettes

Bien souvent, raconte l’hôtesse de l’air, les passagers demandent à ce que les membres d’équipage leur ouvrent les portes des toilettes de l’avion.

Il suffit pourtant de lire les instructions pour savoir que les portes s’ouvrent soit en tirant ou en poussant, ironise l’hôtesse en question.

« Tant de fois, des passagers se sont retrouvés à côté de la porte des toilettes, me regardant, comme s’il y avait un mot de passe », s’étonne-t-elle.

2- Les plaintes concernant les repas à bord

Ils sont nombreux les passagers qui montrent leur insatisfaction concernant le menu quand une hôtesse de l’air leur sert le repas à bord d’un avion.

Certains parce qu’ils sont intolérants à des aliments ou souffrent de maladies qui demandent une alimentation spécifique ou simplement parce que le menu ne leur plaît pas.

Se mettre en colère contre une hôtesse ne sert à rien. Elle ne peut pas deviner les particularités de chaque passager à bord. L’hôtesse auteure de l’article conseille aux passagers de pré-commander leur repas à l’avance auprès de la compagnie. Elle suggère également aux voyageurs de se renseigner sur les services que proposent les compagnies aériennes pour éviter les mauvaises surprises. « Si ça vous convient tant mieux sinon préparez des collations », suggère l’hôtesse de l’air.

3- Ils se croient dans un bar

Dans l’imaginaire collectif, les hôtesses et les stewards sont des serveurs à des milliers de mètres d’altitude. C’est justement ce cliché qui dérange notre hôtesse de l’air.

Les passagers oublient parfois que le travail des membres de l’équipage ne se limite pas au service des repas et des boissons.

Il est malvenu de faire des demandes de cocktails spécifiques comme si on était attablés dans une terrasse de café en centre-ville.

« Nous avons des services de repas et de boissons à bord, mais nous ne sommes pas un bar ou un restaurant… Nous sommes là pour votre sécurité en fin de compte et pour prendre soin de vous », rappelle l’hôtesse de l’air.

4- Il n’y a pas de baby-sitter parmi l’équipage de l’avion

S’il est du devoir des membres de l’équipage de s’occuper des enfants qui voyagent seuls, ce n’est pas le cas pour ceux qui sont accompagnés de leurs parents.

Ces derniers sont sous l’unique responsabilité de leurs parents, rappelle l’hôtesse de l’air. Un membre de l’équipage peut très bien garder à l’œil un enfant pendant qu’une maman ou un papa est aux toilettes, mais pas pour prendre des verres tranquillement et surtout pas pour longtemps.

« Il n’est pas question de nous laisser des enfants en bas âge et attendre à ce que nous nous occupions d’eux alors que nous avons notre travail à faire », avertit-elle.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus