1. Accueil
  2. Actualités
  3. Vacances : quels pays pourraient accueillir les Algériens cet été ?
Actualités

Vacances : quels pays pourraient accueillir les Algériens cet été ?

Pays de l’espace Schengen, Turquie, Maroc, Tunisie, Émirats arabes unis, Indonésie…Dans quels pays les Algériens pourraient-ils partir en vacances cet été ?

L’Algérie entame son déconfinement ce dimanche 7 juin. Parmi les activités autorisées à reprendre dès la première phase figurent les agences de voyages. Les hôtels et les restaurants ne sont pas concernés.

Les transports aérien et maritime restent suspendus. Aucune date pour la réouverture des frontières n’a été annoncée. Contrairement à la Tunisie et au Maroc, l’Algérie n’est pas dépendante du tourisme. Bien au contraire : quand la population ne voyage pas, l’Algérie économise des millions de dollars de réserve de change.

Mais si la première phase de déconfinement se déroule dans de bonnes conditions, la reprise des liaisons internationales pourrait intervenir dans une deuxième ou troisième étape, soit au plus tard à la mi-juillet. Il restera alors 45 jours avant la fin de l’été.

Dans quels pays les Algériens pourront partir ?

Pays européens : peu probable

Principale destination des Algériens, l’Europe pourrait s’avérer inaccessible cet été. Les pays européens ont décidé ce vendredi de rouvrir leurs frontières intérieures à compter du 15 juin. Un consensus semble se dégager en faveur d’une réouverture des frontières extérieures début juillet.

Si ce calendrier est maintenu, l’ouverture sera assortie de restrictions pour les voyageurs en provenance de certains pays. « Nous devrons ensuite avoir une stratégie d’ouverture coordonnée, prenant en compte la situation épidémiologique des pays tiers » a indiqué Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre français de l’Intérieur qui participait à la réunion de ce vendredi. Tout dépendra alors de la situation sanitaire en Algérie.

Mais ce n’est pas tout. Tous les pays d’Europe exigent un visa. Or, les services des visas sont fermés depuis mars. En cas de reprise en juillet, elle se ferait à un rythme moins soutenu qu’avant le confinement pour des raisons évidentes de respect des mesures sanitaires.

Les capacités d’accueil et de traitement des demandes seront fortement réduites, et les demandes vont exploser. Par ailleurs, comme l’a laissé entendre Marc Sédillé, Consul général de France à Alger, dans son entretien à VVA (visa-algerie.com), la priorité sera donnée aux cas jugés urgents, comme les étudiants et les hommes d’affaires, par exemple. Peu de touristes pourront alors obtenir le précieux sésame.

La Grèce, l’exception ?

Un pays pourrait toutefois accueillir les Algériens, à savoir la Grèce. Son économie est dépendante du tourisme et il a besoin d’accueillir un maximum de touristes pour espérer sauver en partie la saison.

La Grèce est le premier pays européen à avoir décidé d’ouvrir ses frontières aux touristes en provenance de 29 pays, à partir du 15 juin prochain. La liste sera élargie à d’autres pays non-européens à partir du 1er juillet. « L’Algérie n’ayant pas un taux de contaminations et de décès élevé devrait figurer sur la nouvelle liste », affirme Hakim Harchi, directeur de l’agence spécialisée dans la destination Grèce.

L’agence a d’ailleurs ouvert les réservations sur ce pays depuis le 1er juin. « Nous avons tout finalisé avec les autorités locales en Grèce et nos partenaires sur place. Ils sont confiants concernant la possibilité pour les Algériens de pouvoir venir cet été », ajoute Hakim Harchi.

Tunisie : les Algériens pour sauver la saison ?

Premier pays du Maghreb à avoir lancé son déconfinement, la Tunisie va rouvrir ses frontières dès le 27 juin. Le pays a mis en place des mesures d’hygiène draconiennes pour rassurer les touristes. Il espère figurer sur une liste de « pays sûrs » pour le tourisme et ainsi pouvoir accueillir des touristes européens.

Mais la Tunisie regarde surtout du côté de l’Algérie. Ces dernières années, les Algériens ont représenté plus de 30% des touristes dans le pays. Avec la fermeture des frontières européennes, ils pourraient être beaucoup plus nombreux à franchir la frontière-est.

Tunis a annoncé récemment des facilitations pour les touristes algériens. Mais tout va dépendre de la décision des autorités algériennes concernant la réouverture des frontières.

Le Maroc : accessible sans visa

Le Maroc va lever l’état d’urgence sanitaire le 10 juin. Si la situation évolue positivement, il pourrait rouvrir ses frontières dès début juillet. Comme la Tunisie, le Maroc essaye de sauver sa saison touristique et les Algériens seraient les bienvenus.

Mais, contrairement à la Tunisie, les frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie ne sont pas ouvertes. Le nombre de liaisons aériennes est faible. Et, au regard des tensions politiques entre les deux pays, il est peu probable qu’Alger autorise une augmentation sensible des dessertes aériennes et maritimes.

La Turquie : tourisme, soins et « business »

La Turquie attire principalement plusieurs catégories d’Algériens : les touristes qui partent à la découverte d’un beau pays musulman, les malades qui partent se soigner, les « affairistes ». Le pays est l’une des principales destinations de devises collectées sur le marché parallèle algérien.

La Turquie a été l’un des premiers pays à ouvrir ses frontières, en mai dernier, aux patients de 31 pays, dont les Algériens.

Dès la décision des autorités algériennes de rouvrir les frontières, Ankara devrait annoncer la reprise des services de visas.

Émirats arabes unis : Alger dans le programme d’Emirates

La compagnie Emirates a inscrit Alger – Dubaï dans son programme de vols pour cet été. Après avoir annoncé une reprise le 1er juillet, la compagnie a modifié son calendrier.

Dans une mise à jour, publiée ce jeudi 4 juin, la compagnie émiratie prévoit désormais de reprendre le 15 juillet, avec une fréquence de quatre vols par semaine entre Dubaï et Alger.

Malaise, Indonésie : sans visa pour les Algériens

Les Algériens qui veulent visiter la Malaisie n’ont pas besoin de visa pour un séjour n’excédant pas 90 jours. Pour ceux qui souhaitent visiter l’Indonésie, ils peuvent obtenir un visa à l’arrivée pour un séjour de 30 jours.

Lire aussi : Toutes les formalités de visa par pays


Camelia Amrani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus