1. Accueil
  2. Divers
  3. Véhicules de moins de 3 ans : l’Algérie autorise l’importation
Divers

Véhicules de moins de 3 ans : l’Algérie autorise l’importation

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce dimanche 9 octobre, lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, de nouvelles mesures concernant l’importation de voitures, notamment celles de moins de trois ans.

Le marché de l’automobile en Algérie connaît une stagnation depuis l’année 2019. Avec l’arrêt des unités de montage et la suspension de l’importation des véhicules neufs, les prix des voitures d’occasion sur le marché national connaissent des hausses vertigineuses.

Importations des voitures de moins de 3 ans : les instructions de Tebboune

Jeudi dernier, le Premier ministre a soulevé la question de l’automobile en Algérie devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN). En réponse aux questions des députés à ce propos, Aïmene Benabderrahmane a affirmé que le gouvernement œuvrait à trouver « des solutions radicales » au dossier de l’importation des véhicules.

Selon lui, « le gouvernement est sur le point de finaliser l’élaboration d’une nouvelle stratégie visant à trouver des solutions radicales au dossier de l’automobile ». Cette stratégie a pour objectif de « prendre en charge les dysfonctionnements enregistrés dans cette filière importante ».

Dans le même sillage, le premier responsable du gouvernement a fait état du « désir des constructeurs automobiles internationaux d’investir en Algérie » pour produire des véhicules neufs, soulignant que des négociations engagées avec des acteurs internationaux sont à un stade avancé.

Ce dimanche 9 octobre, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions concernant le dossier de l’automobile. Elles concernent l’importation des voitures neuves et d’occasion de moins de trois ans, mais aussi le cahier des charges régissant l’activité des concessionnaires.

Retour à l’importation des voitures d’occasion en Algérie sous conditions

Selon le communiqué ayant sanctionné la réunion extraordinaire du Conseil des ministres tenue ce dimanche, consacrée à la présentation du projet de loi des finances 2023, Tebboune a ordonné au gouvernement d’autoriser les particuliers algériens à importer les voitures de moins de trois ans, mais avec quelques conditions à respecter.

En effet, il a ordonné « l’ouverture de l’importation des voitures de moins de trois ans aux citoyens, avec leurs propres moyens financiers et pour leur usage personnel, et non pas à des fins commerciales », indique le communiqué publié par la présidence de la République. Aucune date n’a été avancée pour l’entrée en vigueur de la mesure.

De plus, il a donné des instructions pour « permettre aux constructeurs étrangers d’importer des voitures pour les revendre en Algérie, parallèlement avec le suivi continu, sur le terrain, du processus de mise en place d’une véritable industrie automobile dans les meilleurs délais ».

Il a également instruit à l’effet de « la présentation du cahier des charges des concessions automobiles, au prochain conseil des ministres, pour un règlement définitif, avant la fin de l’année », ajoute encore la même source.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus