1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Visa américain : une caution de 15 000 dollars exigée pour certains pays
Visas et Immigration

Visa américain : une caution de 15 000 dollars exigée pour certains pays

Le gouvernement du président des États-Unis sortant Donald Trump a lancé un programme pilote visant à renforcer les conditions d’obtention du visa américain pour les ressortissants de 23 pays, exigeant une caution d’un montant pouvant aller jusqu’à 15 000 dollars en vue de bénéficier d’un visa, rapporte ce mardi l’agence Reuters.

Les pays concernés par cette nouvelle mesure en phase de test sont l’Afghanistan, Angola, Bhoutan, Burkina Faso, Burma, Burundi, le Cap-Vert, le Tchad, la RD Congo (Kinshasa), Djibouti, l’Érythrée, la Gambie, la Guinée-Bissau, Iran, Laos, le Liberia, la Libye, la Mauritanie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, São Tomé-et-Principe, le Soudan, la Syrie et le Yémen. Quinze pays d’Afrique figurent ainsi dans la liste.

Une caution qui s’ajoute aux frais de visa

La caution s’ajoutera aux frais de visa déjà existants qui oscillent entre 160 et 300 dollars. D’une durée de six mois, ce programme pilote autorisera les agents consulaires américains à demander une caution aux voyageurs en provenance de ces pays ayant eu un taux de dépassement de séjour supérieur à 10% en 2019. Cette caution remboursable peut s’élever à 5000, 10 000 ou 15 000 dollars. La mesure concerne aussi bien les visas touristiques que les visas d’affaires.

Le programme pilote devrait s’étaler du 24 décembre 2020 au 24 juin 2021. Alors que l’administration Trump doit laisser place en janvier à celle du président-élu Joe Biden, ce dernier ne s’est pour l’heure pas exprimé sur l’éventualité de maintenir ou supprimer ce programme. Le candidat Biden s’était engagé durant la campagne à annuler nombre de mesures prises par l’actuel président américain en matière d’immigration et contrôle des frontières.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus