1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Visa court séjour pour Belgique : les Algériens « partenaires de fait » éligibles
Visas et Immigration

Visa court séjour pour Belgique : les Algériens « partenaires de fait » éligibles

Les ressortissants algériens « partenaires de fait » de citoyens belges pourront obtenir un visa de court séjour pour la Belgique. Mais ils devront remplir plusieurs conditions, rappelle le prestataire TLS Contact. Détails.

Depuis mars dernier, les Consulats européens en Algérie ne délivrent plus de visas de tourisme (type C) pour les Algériens. Les représentations qui ont ouvert leurs portes délivrent des visas D (dit d’installation) pour les conjoints de citoyens européens ou les étudiants.

La Belgique, dont le Consulat en Algérie a rouvert ses portes en juillet dernier, vient de mettre en place un nouveau dispositif. Il permet aux ressortissants algériens d’effectuer une « courte visite » de moins de trois mois en Belgique afin de rendre visite à un « partenaire de fait », c’est-à-dire une personne « avec laquelle on entretient une relation stable et durable », fait savoir ce TLS Contact Algérie qui assure la collecte des demandes de visa vers la Belgique.

« Une courte visite (< 90 jours) à la personne avec laquelle on entretient une relation stable et durable est considérée comme un voyage essentiel », indique TLS Contact dans son communiqué, précisant que le dispositif est entré en vigueur le 23 septembre dernier.

Pour obtenir le statut de « partenaire de fait », il faut cependant apporter la preuve que les deux individus entretiennent une « relation durable et stable ».

Sont concernés par cette définition les couples ayant cohabité pendant six mois en Belgique ou dans un autre pays ainsi que les couples ayant eu une relation depuis plus d’un an durant laquelle ils se sont rencontrés physiquement au moins deux fois pendant une durée de vingt jours.

Garantie de retour en Algérie

Néanmoins, établir le caractère durable et stable d’une relation « n’est pas suffisant pour recevoir un visa C ou être autorisé à entrer dans Schengen », met en garde TLS Contact, précisant que le partenaire en question doit établir qu’il remplit les conditions d’entrée dans Schengen quand il demande un visa ou qu’il se présente aux frontières extérieures de Schengen.

Pour ce faire, le partenaire de fait doit présenter une assurance maladie en voyage Schengen, des moyens d’existence personnels suffisants ou un engagement de prise en charge ainsi que des garanties de retour.

« Tant que les frontières algériennes seront fermées, la garantie de retour doit être fournie sous la forme d’une autorisation spéciale de retour vers l’Algérie délivrée par les autorités Algériennes (Direction Générale des Affaires Consulaires du Ministère des Affaires Etrangères) », indique TLS Contact, ajoutant par ailleurs que le partenaire devra voyager avec la preuve qu’il remplit les conditions d’entrée dans Schengen.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus