1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols Air Algérie, frontières : 4 propositions de députés
Air Algérie

Vols Air Algérie, frontières : 4 propositions de députés

Nombre de vols insuffisant, cherté des billets d’avion, annulation de vols, reprise des traversées maritimes… Ces sujets ont été évoqués lors des débats au parlement par les députés de l’émigration.

Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim, députés de l’émigration pour la France, ont d’ailleurs été reçus par le président de l’assemblée populaire nationale à qui ils ont transmis les doléances de la diaspora.

En compagnie du parlementaire Brahim Dekhinet, ils ont élaboré un rapport détaillé sur la situation des frontières. Le document a été transmis au président de l’APN.

Articles en Relation

Les trois parlementaires ont dressé un constat assez sombre sur la situation ainsi que sur les difficultés financières des compagnies nationales de transport, Air Algérie et Algérie Ferries.

Les élus ont également formulé quatre propositions concrètes qui, d’après eux, pourraient contribuer à régler les problèmes de la communauté à l’étranger.

Les propositions des députés :

  • Liaisons aériennes :

Les députés préconisent un renforcement significatif de l’offre de vols notamment sur le créneau France et la reprise de plusieurs destinations non desservies depuis la réouverture partielle des frontières.

« Il est urgent de prendre en charge la forte demande des Algériens présents dans les grandes métropoles françaises (Lille, Lyon, Grenoble, Nice, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Montpellier, Marseille, Metz et Strasbourg) et aussi, les capitales européennes (Bruxelles, Londres, Montréal, Genève, Madrid, Alicante) sans oublier notre communauté dans les pays arabes (le Caire, Tunis, Beyrouth, Doha, Dubaï, Istanbul) », écrivent-ils dans leur rapport.

  • Traversées maritimes :

Les députés pensent qu’il est «  primordial de reprendre les liaisons maritimes notamment avec les ports français et espagnols ».

À cet effet, ils proposent un programme de «  3 traversées par semaine entre les ports algériens, français et espagnols pour alléger la pression sur les liaisons aériennes ».

  • Frontières terrestres avec la Tunisie :

Les trois parlementaires se sont également penchés sur le sort des frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie. « Plusieurs familles des deux côtés des frontières se trouvent déchirées suite à la fermeture des frontières Algéro-Tunisiennes », soulignent-ils dans leur rapport.

Sur ce point, ils estiment que « l’ouverture va permettre de réduire substantiellement la forte demande de sièges d’avion ».

  • Algériens bloqués au Maroc :

L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques et d’interdire les liaisons aériennes avec le voisin de l’ouest ainsi que le survol des avions marocains de l’espace aérien algérien.

Suite à cette décision, « des centaines de nos ressortissants se trouvent bloqués après la rupture des relations diplomatiques et la suspension des liaisons aériennes », notent les députés dans leur rapport.

Pour remédier à cette situation, ils préconisent « une ouverture dérogatoire des frontières pour accueillir nos concitoyens dans des conditions dignes ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus