1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols Air Algérie, frontières : quelles perspectives en 2022 ?
Air Algérie

Vols Air Algérie, frontières : quelles perspectives en 2022 ?

Le secteur du voyage s’apprête à dire adieu à une année 2021 qui aura été riche en rebondissements du début jusqu’à la fin.

On peut dire que 2021, la deuxième année de l’ère covid-19, a été celle des variants. Au début de l’année, le variant Delta a fait des ravages partout dans le monde forçant les gouvernements à prendre des mesures de restrictions. Cette fois-ci, c’est le variant Omicron qui s’est invité pour cette fin d’année 2021.

En Algérie, cette année a vu la reprise des vols commerciaux après quatorze mois d’attente. On est encore loin des niveaux d’avant la crise, mais la situation est meilleure que l’année précédente.

À quoi faut-il s’attendre en 2022 au niveau des voyages en Algérie ? Difficile de faire des pronostics, mais au vu de la situation actuelle, des prévisions sont possibles

Air Algérie : pas de hausse de vols avant avril ?

Compte tenu de l’évolution des chiffres de la contamination en Algérie qui sont repartis à la hausse et de la situation avec les pays desservis par Air Algérie, il est peu probable que les autorités algériennes décident d’augmenter le nombre de vols en janvier prochain.

Le programme actuel devrait rester en vigueur au moins jusqu’à la fin du premier trimestre de l’année prochaine. D’ailleurs, la compagnie aérienne Volotea semble tabler sur un tel calendrier en repoussant le lancement de ses autres routes entre la France et l’Algérie jusqu’en avril prochain.

La France, pays qui compte le plus de liaisons aériennes avec l’Algérie, enregistre actuellement une flambée sans précédent des cas positifs. Les deux derniers bilans font état de plus de 200 000 cas quotidiens. Même avec ce chiffre record, le pic de la vague est attendu vers la mi-janvier. Le temps de retrouver une situation plus ou moins normale, il faut attendre jusqu’à la fin février, voire plus.

Pas de fermeture des frontières en Algérie… pour l’instant

Si les autorités algériennes ne devraient pas augmenter le nombre de vols pour cause de la détérioration de la situation sanitaire en Europe et le risque de quatrième vague en Algérie, il n’est pas question également de fermer les frontières pour autant. Du moins, pour l’instant.

On n’est pas dans la même situation du début de l’année 2021 quand le variant Delta avait poussé les pouvoirs publics à suspendre les vols de rapatriement.

Aujourd’hui, l’Algérie dispose de plus d’armes pour affronter la situation. Les vaccins sont disponibles en quantités suffisantes. Autre arme à la disposition des autorités : le pass vaccinal instauré pour les voyages par bateau devrait être élargi pour les avions si la situation sanitaire l’exige. 

Enfin, les autorités algériennes pourraient rétablir le confinement obligatoire des voyageurs.

Pour l’ensemble de 2022, tout dépendra d’Omicron

Si le statu quo devrait persister pour le premier trimestre, la suite reste tributaire de l’évolution de la situation sanitaire en Algérie et dans le monde.

Mais il y a de quoi être optimiste quand on voit Algérie Ferries se projeter avec un programme qui court jusqu’au mois de juin.

Si la vague Omicron est maîtrisée, rien n’empêchera plus d’ouverture au niveau des frontières. Plus le temps passe, plus on apprendra à vivre avec le virus.

La majorité des pays, dont l’Algérie, ont choisi d’affronter la menace Omicron avec plus des restrictions certes mais pas de fermeture.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus