1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Vols Air Algérie : le gouvernement assailli de questions
Voyages et Tourisme

Vols Air Algérie : le gouvernement assailli de questions

Abdelouahab Yagoubi, membre de la Commission des affaires étrangères à l’Assemblée populaire nationale (APN), s’est montré particulièrement virulent concernant la gestion par le gouvernement des vols et dessertes vers et depuis l’Algérie.

N’étant pas à sa première intervention critique, le député a publié, ce lundi 21 mars, sur sa page Facebook, certains détails des débats sur le projet de loi portant sur la transparence et la lutte contre la corruption.

Il a notamment précisé que son groupe parlementaire a eu plus d’une vingtaine d’interventions dont une grande partie consacrée à la question du programme de vols Air Algérie, annulé sans explications, le limogeage du ministre des transports, le maintien des frontières partiellement fermées…

Voici les principales questions posées par les députés au gouvernement sur ce sujet :

  1. Dans le cadre de la transparence promise et rêvée, les Algériens peuvent-ils savoir pourquoi le ministre des Transports a été limogé et quelle a été la faute grave qui lui a été imputée ?
  2. Pourquoi avez-vous gelé le programme de vols que le peuple algérien à l’étranger a accueilli avec soulagement, et ensuite sa joie a été vite éteinte ?
  3. Pourquoi continuez-vous à fermer l’Algérie et priver les citoyens de leur liberté constitutionnelle d’aller et venir !?
  4. Combien de temps les réseaux de corruption continuent-ils à faire chanter les Algériens qui souhaitent acheter des billets d’avion ou de bateau ?

En réponse à ces questions, le ministre de la Justice s’est contenté de dire : « Vous devez faire confiance dans votre État ! »

Colère des Algériens sur les réseaux sociaux

Le député a qualifié la gestion gouvernementale de “paternalisme d’État”. Côté réseaux sociaux, les réponses ont été cinglantes. Beaucoup ont critiqué la réponse du représentant du gouvernement. Certains estiment que la diaspora est le dernier des soucis des autorités. Alors que d’autres se sentent pris en otages par les directives étatiques.

Signalons que le même député, Abdelouahab Yagoubi, s’est manifesté hier d’une publication incendiaire sur Facebook. Il a notamment affirmé être devenu « un simple mendiant de libertés constitutionnelles ». Ne s’arrêtant pas là, il s’est dit transformé en sorte « d’agence de voyage pour des ressortissants en détresse ». Il avait alors conclu son intervention par un laconique : “Pauvre Algérie !”.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus