1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols Air Algérie : les autorisations spéciales bloquées ?
Air Algérie

Vols Air Algérie : les autorisations spéciales bloquées ?

Dix jours après la reprise des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie, la polémique ne faiblit pas. En plus du nombre de vols programmés jugé insuffisant, ce sont les conditions d’accès à ces vols qui posent problème.

Comme les précédentes opérations de rapatriement qui se sont déroulées entre mars et septembre dernier, c’est le ministère des Affaires étrangères qui gère l’opération via les ambassades et les consulats d’Algérie à l’étranger.

Air Algérie n’est qu’un « transporteur », a rappelé, jeudi dernier, son porte-parole Amine Andaloussi. La programmation et la gestion des vols de rapatriement ne sont pas du ressort de la compagnie aérienne nationale. 

Articles en Relation

Air Algérie : les critères de rapatriement élargis

Contrairement aux précédentes opérations, celle de ce mois de décembre ne concerne pas uniquement les Algériens qui ont voyagé avec un visa avant la pandémie et qui se sont retrouvés bloqués à l’étranger.

Les critères de rapatriement ont été élargis aux Algériens résidents à l’étranger. Mais ces derniers devront obtenir une attestation spéciale, une sorte de laissez-passer délivré par le ministère de l’Intérieur.

La demande se fait via les consulats d’Algérie à l’étranger mais c’est le ministère de l’Intérieur et non celui des Affaires étrangères qui élabore les listes des bénéficiaires de ces laissez-passer de plus en plus décriés.

Les critiques du président de l’Apoce

Après la communauté algérienne à l’étranger et les députés de l’émigration, c’est au tout de l’Association de protection et d’orientation du consommateur (APOCE) de monter au créneau pour dénoncer une certaine opacité dans la gestion de l’opération de rapatriement.

« Les choses ne sont pas encore claires », explique, Mustapha Zebdi, président de l’Apoce, dans une déclaration, samedi 12 décembre, au site TSA.

Selon lui, des Algériens résidents à l’étranger ont déposé des demandes pour obtenir la fameuse autorisation d’entrée en Algérie, sans obtenir de réponse. « Parmi eux, certains ont déposé leurs demandes depuis des semaines sans aucune suite », affirme-t-il.

Les autorisations suspendues ?

Le président de l’Apoce explique que son association a mené des investigations. Selon lui, les autorisations du ministère de l’Intérieur « pour quelques employeurs et certaines catégories » ont été suspendues depuis plus d’une semaine.

« Nous nous sommes rapprochés des services du ministère des Affaires étrangères, la même chose, on nous a expliqué que les autorisations ont été bloquées aussi », a-t-il ajouté.

Pour Mustapha Zebdi, cette situation est intenable pour de nombreuses personnes bloquées à l’étranger. « Il y a des familles entières qui sont bloquées à l’étranger. Il y a aussi parmi les personnes bloquées des chefs d’entreprises dont deux coincés en Turquie et en Espagne qui ont pris attache avec l’association », conclut le président de l’Apoce.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus