1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols Air Algérie : une décision et des interrogations
Air Algérie

Vols Air Algérie : une décision et des interrogations

Alors que les frontières sont fermées depuis le 17 mars 2021 et le trafic aérien régulier suspendu depuis cette date, des vols de rapatriement sont effectués actuellement.

Plusieurs compagnies étrangères, dont Air France, opèrent dans le sens Algérie vers l’étranger tandis qu’Air Algérie effectue trois vols quotidiens entre Paris et Alger. Un programme qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin du mois de février.

Mais comme nous l’avons annoncé ce mardi 23 février, les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie seront suspendus durant tout le mois de mars.

Articles en Relation

Les autorités algériennes et Air Algérie n’ont pas encore communiqué officiellement sur cette décision. Mais deux gouvernements étrangers l’ont déjà fait : la Turquie, via son ambassade à Alger, et la Tunisie, via son ministère des Affaires étrangères, ont confirmé ces annulations.

Selon nos informations, cette décision serait motivée par la présence des nouvelles souches du virus en Europe et notamment en France où réside la plus grande communauté d’Algériens à l’étranger.

Articles en Relation

Les compagnies étrangères épargnées, Air Algérie désavantagée

Les services de l’aviation civile avaient prévenu dès lundi 22 février les compagnies étrangères de la décision de suspension de l’ensemble des vols internationaux à compter du 1er mars prochain, ce qui équivaudrait à une fermeture de l’espace aérien algérien.

Ils ont finalement repris contact avec elles, mardi 23 février, pour leur annoncer qu’elles sont autorisées à opérer uniquement dans le sens au départ d’Algérie avec l’obligation de ne pas commercialiser les vols à destination d’Algérie.

« Les avions doivent venir vides depuis les différents pays de provenance », nous a confirmé une source au sein d’une compagnie étrangère opérant en Algérie.

Il s’agit là d’un rebondissement de taille puisqu’hier, il était question d’une annulation pure et simple de tous les vols dans les deux sens. Les compagnies étrangères peuvent continuer d’opérer tandis qu’Air Algérie est contrainte de ne pas poursuivre son programme de rapatriement.

Les compagnies françaises avaient renforcé le programme

Il faut savoir que les compagnies françaises, ASL Airlines et Air France, avaient renforcé leur programme de vols depuis Alger pour le mois de mars.

Air France, à titre d’exemple, a ajouté une dizaine de vols supplémentaires à son programme du mois prochain alors qu’elle opérait un vol quotidien jusque-là. La compagnie opérera jusqu’à deux vols par jour durant la première semaine de mars, selon le programme officiel.

ASL Airlines, de son côté, prévoit d’opérer douze vols spéciaux entre l’aéroport d’Alger Houari Boumediene et celui de Roissy-Charles de Gaulle pour le mois de mars. Ces vols auront lieu les 1, 3, 4, 6, 8, 11, 13, 15, 18, 20, 25 et 27 mars prochain.

Des vols sont également prévus entre Alger et Lyon. ASL Airlines compte opérer huit vols au total à destination de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, les 4, 6, 11, 13, 18, 20, 25 et 27 mars prochain.

ASL Airlines prévoit également d’effectuer des vols depuis l’aéroport de Béjaïa vers Paris le 13 et 27 mars. Deux vols sont prévus sur Paris au départ de l’aéroport d’Annaba les 5 et 19 mars prochain.

Les compagnies françaises ont ajouté des vols dans le but de répondre à la potentielle demande après le lancement d’une plateforme numérique pour délivrer les autorisations de sortie par les services du ministère de l’Intérieur. Maintenant qu’elles sont interdites de faire revenir des passagers vers Alger, vont-elles maintenir leurs programmes ?

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus