1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Vols Air France et Transvia vers l’Algérie : ce qu’on sait
Compagnies Aériennes

Vols Air France et Transvia vers l’Algérie : ce qu’on sait

Quinze jours après la réouverture partielle des frontières algériennes, la reprise des vols internationaux s’étend aux compagnies aériennes françaises. Air France et sa filiale low cost Transavia ont annoncé avoir obtenu l’accord avec les autorités algériennes pour opérer leurs premiers vols commerciaux dès le 16 juin.

Transavia a annoncé la mise en vente sur son site internet de son premier vol aller-retour entre Paris Orly et Oran le mardi 16 juin prochain. La compagnie low cost n’a pas fourni d’indications concernant le paiement des frais d’hébergement (33.0000 dinars algériens, environ 250 euros).

Transavia a toutefois confirmé que ses clients seront bien soumis à la quarantaine obligatoire de cinq jours en Algérie, comme ceux des autres compagnies aériennes qui opèrent déjà des vols commerciaux internationaux (Air Algérie, Turkish Airlines, Tunisair, Lufthansa et Alitalia).

Air France, Transavia : paiement des billets et du pack confinement

Pour sa part, la compagnie aérienne Air France a annoncé le lancement de ses vols commerciaux avec l’Algérie. Deux vols sont prévus cette semaine : les 16 et 17 juin.

« Nous vous confirmons qu’Air France a été autorisée à opérer, la semaine prochaine uniquement, deux vols commerciaux entre la France et l’Algérie dans le cadre d’un accord entre les deux pays. Ces vols seront en vente sur airfrance.fr et airfrance.dz prochainement », a écrit Air France dans un courriel adressé à visa-algerie.com.

Ce dimanche à 14 heures, les vols n’étaient toujours pas mis en vente sur le site de la compagnie aérienne française. Mais les deux vols sont bien programmés, selon Aéroports de Paris (ADP).

Comme Transavia, Air France reste muette concernant les modalités de paiement des frais de quarantaine obligatoire en Algérie.

Confinement : quelles modalités pour les compagnies françaises ?

Air France et Transavia ont été les dernières à annoncer le retour de leurs vols commerciaux. Selon nos sources, les discussions avec ces deux compagnies françaises ont duré presque deux semaines et ont buté sur plusieurs points dont les modalités de paiement du pack confinement.

Selon nos informations, les compagnies françaises n’ont toujours pas signé de partenariat avec le groupe Hôtellerie Tourisme et Thermalisme (HTT), qui gère les hôtels publics réquisitionnés pour le confinement, ni avec l’Office national algérien du tourisme (ONAT). « Si un accord n’intervient pas d’ici mercredi, les passagers devront payer au niveau des hôtels où ils seront confinés », confie à visa-algerie.com une source proche du dossier.

Depuis l’entrée en vigueur de la réouverture partielle des frontières, Air Algérie a signé une convention avec le groupe Hôtellerie Tourisme et Thermalisme tandis que d’autres compagnies étrangères à l’image de Turkish, Lufthansa et Tunisair ont conclu un accord avec l’ONAT pour organiser le paiement du pack confinement des passagers.

Un autre problème pourrait se poser rapidement : les capacités d’accueil des hôtels réquisitionnés seront-elles suffisantes ?  Air France envisage de mobiliser le Boieng 777-300 pour ses vols commerciaux avec l’Algérie. Cet appareil gros-porteur est capable de transporter 468 passagers.

Avec deux vols par semaine, Air France à elle seule va transporter près de mille passagers chaque semaine. À ces mille passagers, il va devoir trouver des places dans les différents hôtels réquisitionnés. « Ce sera très difficile », commente une source proche du dossier.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus