1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols de rapatriement Air Algérie : la polémique ne retombe pas
Air Algérie

Vols de rapatriement Air Algérie : la polémique ne retombe pas

Air Algérie a entamé, vendredi 4 décembre, une nouvelle opération de rapatriement qui devrait concerner plus 5 000 Algériens. La compagnie nationale a programmé 24 vols entre le 4 et le 17 décembre.

Le rapatriement s’effectue selon des critères bien définis comme annoncé par Air Algérie. Certains acteurs politiques algériens à l’image des parlementaires, estiment qu’il faudrait aller plus loin en ouvrant tout simplement les frontières aériennes, maritimes et terrestres aux Algériens, sans distinction aucune.

Le système actuel suscite beaucoup de critiques, particulièrement les attestations spéciales d’entrée et de sortie du territoire algérien, délivrées par le ministère de l’Intérieur.

Articles en Relation

Fermeture des frontières : un député de Msila interpelle Djerad

Jusque-là, seuls trois députés de l’émigration, Samir Chaabna, Noureddine Belmeddah et Amira Slim s’activaient sur le dossier. Ils ont notamment demandé l’organisation de plus de vols de rapatriement ou l’ouverture pure et simple des frontières pour les Algériens.

Cette fois, c’est un député FLN de la wilaya de Msila qui s’est adressé au Premier ministre Abdelaziz Djerad pour lui demander la réouverture des frontières du pays. Boudaoud Abdelyamine affirme avoir échangé avec des Algériens bloqués à l’étranger dont certains sont originaires de sa circonscription électorale. Ces derniers déplorent les conditions sociales et économiques dans lesquelles ils se trouvent eux et leurs familles restées en Algérie, selon l’élu du FLN.

Attestation d’entrée : manque de transparence

Tout comme Amira Slim qui s’est prononcée publiquement pour le retrait de ce document, le député Boudaoud Abdelyamine s’est lui aussi montré critique au sujet de l’attestation d’entrée au territoire algérien délivrée par le ministère de l’Intérieur.

Selon le parlementaire, des zones d’ombres entourent l’attribution de ce document. Dans sa lettre au Premier ministre, il dénonce un manque de transparence. Le député réclame le lancement d’une application pour gérer les cas des ressortissants algériens qui se trouvent à l’étranger sans passer par ces attestations.

Boudaoud Abdelyamine a également appelé le Premier ministre à régulariser dans les plus brefs délais la situation des employés bloqués à l’étranger ainsi que les étudiants, les élèves et les professeurs.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus