1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Vols et traversées vers l’Algérie : « La situation est lamentable »
Voyages et Tourisme

Vols et traversées vers l’Algérie : « La situation est lamentable »

Les nouveaux programmes des vols et des traversées maritimes vers l’Algérie n’ont toujours pas été annoncés. Plus l’été approche, plus la situation devient insoutenable et l’attente interminable pour les membres de la diaspora algérienne à l’étranger, notamment en France.

Si le nouveau programme de vols Air Algérie n’attend que sa publication par décret exécutif, selon ce qui a été annoncé lors du dernier Conseil des ministres, celui des traversées maritimes d’Algérie Ferries n’est toujours pas confirmé de manière officielle.

Citant la direction d’Algérie Ferries, des députés de l’émigration ont fait état, à maintes reprises, d’un nouveau programme de traversées pour l’été, qui serait prêt à partir du début juin. Pourtant, le flou persiste autour de ce nouveau programme.

Vols vers l’Algérie : l’urgence d’une ouverture plus conséquente

Le député et président de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale, Mohamed Hani, est revenu une nouvelle fois, dimanche 15 mai, sur la question des vols, des traversées et des prix des billets vers l’Algérie. Lors d’une intervention sur la chaîne de télévision Al24 news, il a mis l’accent sur l’urgence d’une ouverture plus conséquente.

Cela consiste, selon lui, en une augmentation du nombre de dessertes (vols et traversées) et la baisse des prix « qui sont chers ». Sur ce dernier point, il a indiqué que les dirigeants des deux compagnies nationales, Air Algérie et Algérie Ferries, expliquent la cherté des billets par le nombre réduit de vols et de traversées.

Lors de la dernière augmentation du nombre de vols, en avril dernier, « les prix ont baissé, mais avec le début des congés en France la semaine passée, nous avons constaté que les prix sont repartis à la hausse vers les 600 euros », a-t-il précisé. Force est de constater que les prix appliqués actuellement sont loin d’être à la portée de tout le monde.

« Ce sont les compagnies aériennes étrangères qui s’engraissent sur le dos des Algériens »

Pour sa part, Ali El Ketroussi, un cadre associatif de solidarité et d’entraide de la communauté algérienne en Europe, estime que la situation des liaisons entre la France et l’Algérie « est lamentable et condamnable ».

Intervenant sur la même chaîne, il pointe l’organisation et les tarifs. « C’est incompréhensible ! », a-t-il expliqué, précisant « qu’il est temps de sortir du déclaratoire et de passer à l’action ». À ce propos, il a cité les instructions du président de la République quant à la baisse des prix et l’augmentation des liaisons qui ne sont toujours pas appliquées.

Avec la situation actuelle, l’intervenant estime qu’une famille composée de 5 à 6 personnes se retrouve dans l’impossibilité de payer un billet à 650/700 euros par personne. Ici, « ce sont les compagnies aériennes étrangères, telles que Transavia et Air France qui s’engraissent sur le dos des Algériens », dénonce-t-il.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus