1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols France – Alger : menace de grève chez Aéroports de Paris
Air Algérie

Vols France – Alger : menace de grève chez Aéroports de Paris

Depuis ce mercredi 9 juin, les frontières de la France sont ouvertes aux ressortissants de 38 pays. Les voyageurs vaccinés en provenance de plusieurs pays, dont l’Algérie, peuvent également s’y rendre en présentant un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant l’embarquement.

Pour sa part, la compagnie aérienne Air Algérie effectue trois vols hebdomadaires avec la France : deux entre Alger et Paris en aller-retour (les mardis et jeudis) et un troisième entre Marseille et Oran (tous les samedis) en aller-retour.

La compagnie aérienne algérienne n’a pas encore dévoilé son programme de vols pour le mois de juillet. Elle attend une décision du gouvernement qui devrait intervenir dans les prochains jours, après une première évaluation de l’impact de la reprise des vols sur la situation sanitaire en Algérie.

Air Algérie pourrait poursuivre ses vols en juillet

Pour l’heure, les choses semblent se dérouler correctement, malgré les critiques et les polémiques sur le respect des conditions sanitaires par les voyageurs placés en quarantaine. Les premiers groupes de passagers confinés ont quitté les hôtels et aucun cas de contamination au covid-19 n’a été annoncé.

La situation sanitaire globale reste également encourageante, malgré une hausse sensible ces derniers jours. Les nouvelles contaminations se situent autour de 300 à 360 nouveaux cas par jour. En France, la situation sanitaire s’améliore grâce à la vaccination. Ce qui est de bon augure pour la suite.

Air Algérie pourrait donc poursuivre ses vols vers les aéroports français. Mais le programme pourrait être perturbé, début juillet, par une grève des personnels des Aéroports de Paris (ADP) qui gère les plateformes de Roissy Charles de Gaulle et d’Orly.

Préavis de grève chez Aéroports de Paris

Selon le journal Le Parisien, les organisations syndicales ont déposé un préavis de grève du 1er au 5 juillet prochain pour protester contre un plan de la direction qui prévoit de possibles licenciements et des baisses de salaires.

La direction du groupe ADP justifie son plan de restructuration par la baisse de l’activité sur ces plateformes. Actuellement, le trafic est à 25 % de son niveau de 2019. Cet été, ADP espère atteindre 50 % du niveau de 2019.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus