1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols, prix : le porte-parole d’Air Algérie nous dit tout
Air Algérie

Vols, prix : le porte-parole d’Air Algérie nous dit tout

La bonne nouvelle, tant attendue par les Algériens, est enfin tombée ce mercredi 9 mars en début de soirée. Le ministère des Transports a dévoilé le détail de l’augmentation des vols de la compagnie aérienne Air Algérie.

Le programme des liaisons internationales a été considérablement enrichi. Air Algérie a obtenu le droit d’opérer 108 nouveaux vols par semaine qui viennent s’ajouter à la cinquantaine qui était déjà au programme.

Dans un entretien accordé à visa-algerie.com ce jeudi 10 mars, le porte-parole de la compagnie aérienne nationale, Amine Andaloussi, est revenu sur cette décision et a abordé quelques points relatifs à la mise en application du nouveau programme.

Articles en Relation

Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie aérienne Air Algérie

Le ministère des Transports vient d’annoncer une augmentation significative du nombre de vols. En chiffre, ça équivaut à quel pourcentage par rapport à 2019, l’année de référence ?

C’est une décision que nous attendions. Avec les vols ajoutés on est à environ 35 % du programme de 2019. Cela représente une bonne avancée. On retrouve des créneaux que nous n’avons plus opérés depuis la fermeture en mars 2020. C’est une bonne chose pour la compagnie Air Algérie et surtout pour les voyageurs.

Quand est-ce va débuter la commercialisation des nouveaux vols qui viennent d’être ajoutés au programme d’Air Algérie ?

Maintenant que le programme est annoncé officiellement, Air Algérie a entamé les discussions avec les autorités de l’aviation civile dans les pays desservis. Il y a des pays où la procédure est rapide et flexible tandis que dans d’autres pays cela prend plus de temps. La commercialisation débutera au fur et à mesure que les accords seront conclus.

Les agences de voyages privées seront-elles associées à la vente des billets ou bien la vente se fera uniquement chez les agences d’Air Algérie ainsi que sur ses plateformes numériques comme c’est le cas actuellement ?

Ce genre de détail n’a pas encore été tranché à vrai dire. La mise en vente des nouveaux vols n’a pas encore commencé comme je viens de vous le dire. On en saura un peu plus une fois les accords conclus avec les pays desservis.

Comme vous le savez, il y a eu pendant de longs mois une confusion entre les vols autorisés et ceux du programme annuel. Avec cette augmentation est-ce que votre compagnie mettra en vente uniquement les vols autorisés ?

Absolument. Seuls les vols autorisés par le ministère des Transports seront commercialisés par Air Algérie. Les nouvelles rotations s’ajouteront à celle déjà en vente. La demande va exploser encore plus après le Ramadan en prévision de la saison estivale.

La cherté des billets d’avion a fait l’objet de plusieurs polémiques. Est-ce que vous pensez que l’augmentation décidée va se répercuter positivement sur les tarifs ? Les prix vont-ils baisser ?

Certainement. Il y aura une baisse mais on ne peut avancer à quelle hauteur. Cela dépend de beaucoup de paramètres. C’est l’offre et la demande qui régit les prix. Il y aura une grille tarifaire qui comprendra des prix bas et d’autres élevés, selon le remplissage de l’avion.

Concernant la flotte, Air Algérie pourra désormais utiliser des avions qui étaient cloués au sol pendant une longue période. C’est une bonne nouvelle mais est-ce qu’il ne faut pas s’inquiéter ?

Il faut savoir qu’une grande partie de la flotte était clouée au sol mais Air Algérie avait élaboré un programme de rotations tournantes. Les avions n’étaient pas vraiment totalement cloués au sol. On a pu les mobiliser pour les vols domestiques et même sur des liaisons internationales. Il faut saluer le grand travail réalisé par nos équipes de maintenance qui ont fourni des efforts considérables au quotidien pour garder nos appareils en état de navigabilité.

Avec cette augmentation, Air Algérie est-elle mieux armée pour affronter la concurrence ?

Nous allons reprendre nos parts de marché de façon graduelle. La concurrence venait avec des gros porteurs. Mais on a vu que malgré la forte demande, les compagnies aériennes étrangères ont toujours des places disponibles et à des prix très élevés. En parallèle, nos vols étaient complets. On a pu voir l’engouement des voyageurs pour nos vols en particulier car nos tarifs sont relativement bas par rapport à la concurrence.

Un retour à la normale est-il envisageable ?

C’est une décision qui revient aux hautes autorités du pays et au comité scientifique. La situation sanitaire est maîtrisée. On voit des chiffres très bas, ce qui a aidé les pouvoirs publics à décider d’augmenter les rotations. Soyons optimistes.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus