1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Vols vers l’Algérie : « Le confinement concerne aussi les étrangers »
Air Algérie

Vols vers l’Algérie : « Le confinement concerne aussi les étrangers »

Depuis le 1er juin, les vols internationaux ont repris de et vers l’Algérie. Actuellement, trois compagnies sont autorisées à opérer des vols en aller-retour : Air Algérie, Turkish Airlines et Tunisair.

Concrètement, ces trois compagnies sont autorisées à transporter des voyageurs dans les deux sens, comme lors des vols réguliers.

Une seule règle est appliquée pour les entrants : un test PCR de moins de 36 heures à l’embarquement et un confinement de cinq jours à l’arrivée en Algérie. Pour les voyageurs au départ d’Algérie, ce sont les règles du pays d’accueil qui s’appliquent. Fini donc les autorisations d’entrée et de sortie d’Algérie.

Articles en Relation

Le protocole sanitaire, un préalable à la réouverture des frontières

Ces mesures s’appliquent à tous les voyageurs arrivant en Algérie, rappellent des membres du comité scientifique, interrogés par visa-algerie.com. C’est ce comité qui a élaboré le nouveau protocole sanitaire. « Le confinement concerne aussi les voyageurs étrangers », confirment-ils.

« Le protocole, qui a été mis en place grâce à une collaboration étroite entre le comité scientifique et les hautes autorités du pays, a été un préalable à la réouverture des frontières et à l’entrée en Algérie », rappelle le Professeur Mehyaoui.

Ce protocole concerne-t-il toutes les nationalités ? « Il est stipulé que toute personne qui arrive en Algérie doit être soumis à ce protocole sanitaire », affirme le professeur Mehyaoui.

Air Algérie : vers une hausse du nombre de vols internationaux ?

« Le protocole sanitaire est valable pour toute personne entrant en Algérie, quel que soit le moyen de transport utilisé, la compagnie aérienne empruntée. Il est clair que ce sont des mesures qui doivent s’imposer à tout individu », réagit pour sa part Dr Bekkat Berkani.

« Pourquoi ce protocole a-t-il été mis en place ? Par ce que par le passé, il y a eu des entorses aux règles, en particulier dans le cas des techniciens indiens qui ont introduit le variant indien. Ils sont arrivés en Algérie par une compagnie étrangère après avoir transité par un autre pays (NDLR : le Qatar) », ajoute-t-il.

Selon docteur Dr Bekkat Berkani, « le protocole a pour objectif de nous protéger, en attendant d’évaluer la situation après la reprise des vols. Nous sommes amenés fatalement à augmenter le flux. Prenez le cas de la France par exemple, avec trois vols hebdomadaires (deux avec Paris et un avec Marseille). Il est clair que le rythme sera augmenté dans les jours qui viennent. Il faut donc établir des mécanismes qui permettant de gérer cette hausse ».

« Il n’y a pas de risque zéro, même avec toutes les mesures », rappelle toutefois le Pr Belhocine, membre du comité scientifique.

L’expert ajoute : « Les mesures qu’on prend sont des mesures qui nous permettent de nous assurer raisonnablement qu’on va éviter au maximum l’importation de nouveaux cas chez nous. Ce sont des mesures qui permettent de assurer qu’on a éliminé la plus grande partie et on consent un petit risque d’importation de cas ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus