1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage Algérie : coup de gueule contre un hôtel de luxe – Photos
Voyages et Tourisme

Voyage Algérie : coup de gueule contre un hôtel de luxe – Photos

Quand on parle de tourisme en Algérie, il est rare que l’on pense aux hôtels. Souvent, ceux-ci ne s’illustrent pas très positivement, entre qualité médiocre et prix excessivement chers. Même les chaînes internationales de luxe n’échappent pas à ce constat.

C’est un secret de polichinelle ; les hôtels en Algérie valent rarement le détour. C’est ce que confirme l’expérience d’une internaute choquée par son expérience à l’hôtel de la chaîne française de luxe, situé au cœur de la ville d’Oran.

Une chambre dans un état pitoyable facturée 35 000 dinars

La perle de l’ouest algérien a tant à offrir aux touristes locaux et étrangers, mais d’après ce témoignage, il vaudrait mieux éviter cet hôtel 5 étoiles d’une célèbre chaîne française. Selon l’internaute, cet hôtel “soi-disant 5 étoiles“, facture la nuitée à 35 000 dinars.

Or, après avoir réservé une chambre pour elle et sa nièce, la cliente n’en croit pas ses yeux. “Arrivées dans la chambre, rien ne fonctionnait : ni la douche, ni la télé, ni la bouilloire (qui était dégueulasse)“, indique-t-elle sur Facebook. “Les lits étaient très mal faits pour un 5 étoiles, il y avait une odeur bizarre dans la chambre et surtout les draps”, confie-t-elle encore.

Face à cette situation, la cliente appelle la réception et réclame qu’on lui change de chambre, mais, visiblement, personne ne la prend au sérieux, alors elle décide de descendre à la réception, où elle finit par obtenir une nouvelle chambre après une vive insistance.

“C’est la faute à Sonatrach”

Loin de lâcher le morceau, la résidente hausse le ton. “J’ai poussé un coup de gueule au point que tout l’hôtel m’a entendu”, écrit-elle, excédée. Suite à cela, la responsable vient la voir et lui fait une confidence. Elle lui dit que “tout l’hôtel est dans cet état à cause du personnel de Sonatrach qui dégrade tout”.

Cette responsable se dédouane en parlant de ces résidents encombrants “qui ne respectent rien” et de cette “foutue convention” avec Sonatrach “qui a rendu cet endroit aussi sale et dégueulasse”.

La cliente exige remboursement

De son côté, la cliente n’est pas prête à retourner dans l’une des deux chambres qu’on lui a proposées. “Dois-je payer 35 000 da pour dormir dans ce taudis et ne rien dire ?”, s’indigne-t-elle.

Elle affirme avoir insisté pendant plus d’une heure et demi pour enfin obtenir son remboursement.

La voyageuse a ensuite pris la route vers Alger en retenant de cet hôtel un mauvais sens du service. Dépitée, elle se rappellera longtemps des “oreillers qui puaient“, du “bureau plein de crasse” et du “papier mouchoir” louche “laissé dans la poubelle“.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus