1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Voyage Algérie : la confusion de retour chez Transavia
Compagnies Aériennes

Voyage Algérie : la confusion de retour chez Transavia

La communauté algérienne établie à l’étranger, principalement en France, est très active sur les réseaux sociaux. Dans les groupes, pages, forums, on se partage les expériences des voyages et on dénonce toutes sortes de défaillances des compagnies de transport.

Pendant longtemps, sur ces mêmes plateformes, les internautes dénonçaient la mise en vente de billets pour des vols qui n’étaient pas autorisés dans le cadre de la réouverture partielle des frontières algériennes.

Vente de vols non-autorisés vers l’Algérie

Avec les mises à jour successives du programme de vols internationaux, cette pratique dans laquelle avaient versé les compagnies aériennes, Air Algérie y compris, a quelque peu disparu ces derniers mois. Du moins, on en a moins parlé sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, dans un témoignage publié ce mercredi 10 août sur Facebook, la compagnie française low cost Transavia est accusée d’avoir mis en vente des billets de vols qui ne figurent pas dans le programme.

L’auteur de la publication affirme avoir trouvé des vols entre Lyon et Constantine pour le mois d’août. Craignant l’arnaque, ce dernier confie avoir contacté Transavia qui lui a confirmé que ces vols n’existent pas.

Transavia : des vols non autorisés vers l’Algérie mis en vente

Les vols entre Lyon et Constantine figurent dans le programme annuel de Transavia mais pas dans celui autorisé par le gouvernement algérien que la compagnie avait annoncé au début de l’été.

Pourtant sur le site de Transavia, des billets Lyon – Constantine sont bel et bien en vente pour le mois d’août. Les clients ayant réservé sur ce vol recevront certainement une notification d’annulation et devront patienter pour récupérer leur argent.

Cette pratique est donc de retour alors qu’on croyait que les compagnies aériennes très critiquées à ce sujet n’oseraient plus s’attirer les foudres des clients mécontents.

Pour les compagnies aériennes, c’est un moyen de renflouer les caisses. En revanche, mettre en vente un billet d’un vol dont on sait qu’il n’est pas autorisé est un pratique peu orthodoxe dans laquelle toutes les compagnies aériennes ont versé à un moment donné quand le nombre de liaisons aériennes était très réduit.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus