1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage Algérie : le rappel « important » de Samir Chaabna
Voyages et Tourisme

Voyage Algérie : le rappel « important » de Samir Chaabna

Le programme d’été de vols et de traversées de l’été vers l’Algérie se poursuit et les membres de la diaspora continuent d’affluer dans les ports et les aéroports du pays. Au départ ou à l’arrivée, des imprévus surviennent souvent, et ce, pour cause d’oubli ou d’ignorance des lois.

Après plus de deux ans de suspension des vols et des traversées pour cause de la crise sanitaire, les voyageurs ont visiblement tendance à omettre certaines règles d’usage concernant les voyages. La reprise rapide et difficile et l’anarchie qui s’est emparé des vols et traversée vers l’Algérie en est également pour quelque chose.

En effet, dans les aéroports et les ports algériens, entre les objets interdits en bagages, dont les médicaments sans ordonnance, et les documents de voyage arrivés à expiration, des passagers rencontrent régulièrement des soucis au départ ou à l’arrivée.

Pour l’ancien député et ex-ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger, Samir Chaabna, il n’est pas question d’avancer le prétexte de l’ignorance des lois, car elles ne protègent pas les ignorants et nul n’est censé les ignorer.

Transport des médicaments : un rappel important aux passagers

Dans un post publié lundi 8 août sur sa page Facebook, il a tenu à rappeler que le transport de certains médicaments est soumis au contrôle en Algérie. Par conséquent, ces types de médicaments seront systématiquement saisis, s’ils ne sont pas servis sous ordonnance.

« Faites attention, ne transportez pas des médicaments sans ordonnance médicale de l’étranger vers l’Algérie », écrit-il à l’adresse des voyageurs algériens. Il s’agit en particulier « des médicaments contre les troubles anxieux, les calmants, les antidépresseurs, ainsi que les médicaments stupéfiants ou assimilés stupéfiants ». Pour lui, « la loi ne protège pas les ignorants ».

Selon l’Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé, les médicaments servis en France « peuvent être soumis à contrôle, en fonction du pays de destination, en particulier les médicaments stupéfiants ou assimilés stupéfiants ».

Ainsi, le passager doit être « en possession de l’original de son ordonnance, qui doit être présentée sur réquisition des autorités de contrôle compétentes ».

Voyages : « Renouvelez vos documents avant de partir en Algérie »

Dans un autre volet, l’ancien député des Algériens de France a également rappelé les membres de la communauté à vérifier leurs documents de voyage avant d’embarquer vers l’Algérie. Ceci crée, selon lui, des situations tendues à l’embarquement.

En effet, il a constaté que « de nombreux passagers voyageant vers l’Algérie découvrent l’expiration de leur document de voyage (algériens et étrangers) à la dernière minute avant de prendre l’avion ou le bateau ». Et c’est ainsi que « commencent les scènes de tensions ».

C’est dans ce sens que Samir Chaabna a réitéré son conseil qu’il « répète depuis des années », concernant « le renouvellement des documents de voyage avant les vacances de l’été ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus