1. Accueil
  2. Divers
  3. Voyage Algérie – Tunisie : le train Alger – Tunis de retour cet été
Divers

Voyage Algérie – Tunisie : le train Alger – Tunis de retour cet été

Voyage Algérie – Tunisie : le train Alger – Tunis de retour cet été

Vue panoramique depuis la fenêtre d'un train / Par Ruslan Batiuk / AdobeStock pour VVA – Visas & Voyages

Après des années d’interruption, la liaison ferroviaire entre l’Algérie et la Tunisie est sur le point de renaître. Un projet qui promet de dynamiser les échanges économiques et touristiques entre les deux pays.

Le train Alger – Tunis, à l’arrêt depuis les années 1990, s’apprête à reprendre service. Les tests effectués début juin par la Société Nationale de Transport Ferroviaire (SNTF) ont été concluants et le lancement officiel est prévu dès cet été.

Abdenacer Khentout, contrôleur général à la Direction générale des Douanes algériennes, a confirmé la reprise de la ligne dès cet été lors d’une interview cette semaine à radio nationale. De leur côté, les Tunisiens ont confirmé la reprise. Aucune date précise n’a toutefois été annoncée.

Ce projet, maintes fois évoqué puis reporté, semble cette fois-ci bien engagé. Les autorités des deux pays ont multiplié les réunions ces dernières semaines pour finaliser les derniers détails techniques et logistiques. La Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a d’ores et déjà annoncé des exercices de simulation grandeur nature, avec la participation de la douane et de la police des frontières.

Un atout majeur pour le tourisme et l’économie

La reprise de la liaison ferroviaire entre l’Algérie et la Tunisie est une excellente nouvelle pour les deux pays. Elle devrait notamment donner un coup de fouet au secteur touristique. En effet, la Tunisie constitue une destination privilégiée pour les Algériens, avec plus de 2,7 millions de visiteurs enregistrés en 2023. Pour leur part, près de 2 millions de Tunisiens ont visité l’Algérie l’année dernière. Le train, plus accessible que l’avion, devrait encore accentuer cet engouement.

Au-delà du tourisme, cette liaison ferroviaire aura également des retombées positives sur les échanges commerciaux entre les deux pays. Elle permettra de fluidifier le transport de marchandises et de réduire les coûts, ce qui profitera aux entreprises algériennes et tunisiennes.

Des défis à relever pour une réussite durable

Si la reprise du train Alger-Tunis suscite un réel enthousiasme, des défis restent à relever pour garantir la réussite et la pérennité de ce projet. La SNTF et SNCFT doivent notamment moderniser son réseau et améliorer la qualité de ses services pour répondre aux attentes des voyageurs.

Par ailleurs, la question de la sécurité dans les rames est primordiale. Les autorités algériennes et tunisiennes doivent coopérer étroitement pour garantir la sécurité des passagers et lutter contre les trafics illicites.

Dans ce contexte, les douanes algériennes se sont préparées à cette nouvelle donne en renforçant leurs moyens de contrôle et en mettant en place des procédures spécifiques pour lutter contre les tentatives de fraude et de contrebande. Le nombre d’agents présents aux frontières a été augmenté, et des équipements performants tels que des scanners ont été déployés pour détecter les marchandises illégales.

Interrogé sur la Chaine 1, Abdenacer Khentout a mis en garde les voyageurs contre l’importation de marchandises à caractère commercial ou professionnel sans autorisation, ainsi que contre l’introduction de substances interdites comme les médicaments hallucinogènes.

Concernant le transport de devises, M. Khentout a rappelé les règles strictes en vigueur. Les voyageurs doivent déclarer les sommes supérieures à 1 000 euros pour les Algériens et 5 000 euros pour les étrangers.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus